Moteurs

Toyota occupe la tête après trois heures de course aux 24 Heures du Mans, en France. Le Belge Stoffel Vandoorne (BR1-AER) est actuellement en 4e position. En GTE-Pro, Laurens Vanthoor (Porsche) est 9e alors que Maxime Martin (Aston Martin) est plus en difficulté à la 16è place.

Les trois premières heures de course des 24 Heures du Mans, dernière manche du championnat du monde d'endurance (WEC) 2018/2019, se sont déroulées sans encombre. Comme attendu, Toyota domine la course avec le trio Kamui Kobayashi/Mike Conway/José Maria Lopez (Jap/G-B/Arg) qui devance d'une minute le trio Sébastien Buemi/Kazuki Nakajima/Fernando Alonso (Sui/Jap/Alo).

La BR1-AER de Vitaly Petrov/Mikhail Aleshin/Stoffel Vandoorne (Rus/Rus/Bel) occupe la 4e position avec un tour de retard sur les leaders et 30 secondes sur la Rebellion-Gibson de Thomas Laurent/Nathanaël Berthon/Gustavo Menezes (Fra/Fra/USA), qui est 3e. Stoffel Vandoorne est actuellement au volant.

La bagarre fait rage en GTE-Pro où tout le monde se tient en deux minutes. La Corvette de Jan Magnussen/Antonio Garcia/Mike Rockenfeller (Dan/Esp/All) est en tête. Constamment aux avant-postes, la Porsche de Kevin Estre/Michael Christensen/Laurens Vanthoor (Fra/Dan/Bel) est 9e à 27 secondes. Le Belge Laurens Vanthoor vient de débuter son premier relais en course. Le début de course est plus compliqué pour Maxime Martin (Aston Martin), qui avait pris le départ, mais qui est handicapé par une usure élevée des pneumatiques. Il occupe la 16e place avec les Britanniques Alex Lynn et Jonathan Adam.

En LMP2, c'est l'Aurus-Gibson de Jean-Éric Vergne/Roman Rusinov/Job Van Uitert (Fra/Rus/P-B) qui est en tête alors que la Porsche de Matt Campbell/Christian Ried/Julien Andlauer (Aus/All/Fra) mène le GTE-Am.