Rien n'est joué, aussi bien au général que dans les catégories GT !

Comme d'habitude, les dés ne sont toujours pas jetés aux 24 Heures de Daytona alors qu'il reste 4 heures de course. Et les chances de victoires belges sont toujours réelles en Grand Tourisme ! La Porsche 911 RSR n°912 que pilote notamment Laurens Vanthoor vient ainsi de reprendre la tête en GTLM.
Le bolide de Stuttgart, actuellement piloté par le Français Matthieu Jaminet, ne possède qu'un dixième d'avance sur la BMW M8 GTE n°24 menée par John Edwards. Une Porsche peut en cacher une autre puisque la n°911 de Makowiecki-Tandy-Campbell est troisième à seulement une seconde et elle-même talonnée par l'unique Corvette encore en lice pour la gagne, la n°3 de Nick Catsburg. Une fois de plus, le spectacle est total et bien malin celui qui désignera le vainqueur !
L'indécision est également de mise en GTD. Après un début de course discret, l'Audi R8  n°88 engagée par WRT a la première place de la catégorie en vue ! Dries Vanthoor, qui a pris le volant du bolide aux anneaux, se maintient à la deuxième place et n'a qu'une seconde de retard sur la Lamborghini Huracan n°48 du Paul Miller Racing actuellement pilotée par Corey Lewis. A 4 secondes, on retrouve la Lamborghini Huracan n°44 GRT Magnus de Spencer Pumpelly.
Ces bagarres âpres en Grand Tourisme feraient presqu'oublier le match à trois au classement général. Cadillac se dirige vers un doublé avec la n°10 WTR de Briscoe-Kobayashi-Van der Zande-Dixon devant la n°5 AXR de Bourdais-Duval-Barbosa. Les deux Américaines ne sont séparées que par 5 secondes et doivent se méfier de la Mazda DPi n°77 de Jarvis-Nunez-Pla qui est toujours dans le coup pour la victoire. La Japonaise, qui avait signé la pole, compte 10 secondes de retard sur le leader.
Enfin, leadership confortable en LMP2 pour l'Oreca n°81 Dragonspeed de Hedman-Hanley-Braun-Newey.