Les images des qualifications des 24H de Francorchamps ont pu choquer certains puristes avec le non respect quasi systématique des limites de la piste que ce soit à la sortie des Combes, le gauche après Bruxelles, Pouhon, Stavelot, Blanchimont et surtout la sortie de la chicane.

Et, contrairement par exemple aux règles en Eurocup Formula Renault, tout cela sans aucune pénalité. Renseignements pris, la direction de course, à défaut de pouvoir tout contrôler durant 24h, surtout de nuit, a choisi la solution de facilité et indiqué lors du briefing que les hors pistes ne seraient plus sanctionnés, exceptés en haut du Raidillon. Du coup, on voit n'importe quoi sur une piste de Francorchamps devenue XXL et c'est bien triste pour une compétition se voulant professionnelle. Vivement le retour des bacs à graviers à Francorchamps prévus pour le retour de la moto en 2022.