Moteurs

Les Belges ont vécu six premières heures de course très difficiles aux 24 Heures du Mans motos. 

Tous ont été impliqués dans des chutes et ont déjà dit adieu à tout espoir de bon résultat. La Kawasaki de Jérémy Guarnoni/David Checa/Erwan Nigon (Fra/Esp/Fra) mène la danse après le premier quart de l'épreuve et 210 tours couverts. Elle devance de 40 secondes la Suzuki des Français Vincent Philippe/Etienne Masson/Gregg Black et de 1:26 la Honda des Français Sébastien Gimbert et Randy De Puniet et du Colombien Yonny Hernandez. Xavier Siméon est celui qui a vécu le premier quart de course le plus compliqué. Trois chutes sont venues perturber le début de course de la Yamaha qu'il partage avec l'Allemand Florian Alt et le Français Florian Marino. Le Bruxellois a lui-même goûté au bitume après deux heures de course. Parti 3e, l'équipage était 46e avec 27 tours de retard après 6 heures.

Les trois autres Belges présents ont aussi vécu un début de course très difficile. Accompagnés par le Français Camille Hedelin, Sébastien Le Grelle et Grégory Fastré occupent la 37e place à 16 tours de la tête à la suite d'une chute au cap des 2h30 de course. Arnaud De Kimpe (Kawasaki) est celui qui s'en sort le mieux avec la 32e place, à 13 tours, au guidon de la Kawasaki qu'il mène avec les Français François Nöel et Yann Pasco.