Moteurs

La Krafft des Longin reprend la tête quatre tours devant la Porsche de Goossens

La nuit a été dure et impitoyable pour les protos Norma tombés les uns après les autres lors des 24H de Zolder. En début de soirée, c'était d'abord la Deldiche de Tim Verbergt qui perdait plus d'une heure suite à un accident. A ce moment, la Krafft des Longin père et fils dominait mais peu avant minuit elle perdait une demie heure suite à un bris d'alternateur. Au même moment, la McDonald de Fred Vervisch venu assurer les relais de nuit entre deux courses d'Adac GT à Zandvoort perdait aussi une dizaine de tours dans son stand.

On retrouvait dès lors en tête la Norma PK Carsport des polemen emmenée par un excellent Gilles Magnus. Mais peu après la mi-course, le petit proto avait Fred Bouvy à son volant prenait feu.

Elle était relayée avant le lever du jour donc par la seconde Deldiche de Tom Boonen, Sam Dejonghe et Thomas Piessens bien remontée après avoir perdu le contact en début de course suite à des soucis de sélection de vitesses. Mais à 10h ce matin, patatras, la Norma 110 était ramenée au stand sur la dépanneuse après un début d'incendie dans le compartiment moteur.

"C'est vraiment très triste de voir ainsi tous nos espoirs de victoire partir en fumée subitement et sans alerte," commentait notre ex-champion du monde cycliste visiblement très déçu. "Après nos soucis du début, on a cravaché toute la nuit pour remonter en tête et se forger une bonne avance. Et là tout s'effondre. C'est la dure loi des sports mécaniques."

Du coup, à six heures de l'arrivée, la Krafft de Longin-Longin-Corten-Maggi retrouvait sa position de leader avec quatre tours d'avance, soit un peu plus de six minutes, sur la Porsche 991 Belgium Racing de Derdaele-Saelens-Goossens-Machiels-Kern, la Norma McDonald complétait le podium mais à 12 tours déjà, un de plus que la Lamborghini Super Trofeo Leipert.

Logiquement, la victoire devrait donc se jouer désormais entre la Norma de Longin visant à égaler le record de six succès de Anthony Kumpen et Marc Goossens, et la Porsche de ce dernier, les deux voitures roulant à peu de choses près dans les mêmes chronos.