Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu. Team WRT a marqué le meeting inaugural du GT World Challenge Europe 2022 de son empreinte. Les deux jeunes loups que sont Dries Vanthoor et Charles Weerts, associés au Sud-Africain Kelvin Van der Linde, ont rendu une copie presque parfaite pour la rentrée des classes du championnat SRO. Après avoir réalisé la pole position au matin, l’Audi R8 LMS n°32 des trois garçons a mené l’intégralité des 3 Heures d’Imola, à l’exception de la deuxième partie du premier relai.

L’équipage-phare de l’écurie belge remporte donc une victoire qu’on peut qualifier de logique et méritée. Chargé du rallier l’arrivée, Vanthoor devance pour 6,2 secondes la Mercedes-AMG n°88 AKKODIS-ASP de Jules Gounon, Daniel Juncadela et Raffaele Marciello. Une autre machine étoilée complète le podium, en l’occurence la n°2 GetSpeed de Engel-Schothorst-Stolz. Le Top 5 est complété par l’Audi R8 n°13 Car Collection de Haase-Drudi-Ghiotto et, bonne surprise, la McLaren 720S n°111 JP Motorsport de Klien-Abril-Lind.

Pour WRT, la satisfaction était double puisque l’Audi R8 LMS n°30 de Benji Goethe, Jean-Baptiste Simmenauer et Thomas Neubauer décroche la victoire en Silver Cup. Le jeune trio s’immisce en 14ème position absolue, au milieu des meilleures équipages Pro. De loin la voiture la plus populaire du paddock, l’Audi R8 WRT n°46 pilotée par Valentino Rossi, associé à Fred Vervisch et Nico Müller, a rallié l’arrivée au 17ème rang. La R8 jaune fluo aurait surement pu finir dans le Top 10 si The Doctor n’avait pas loupé son emplacement au moment de rentrer au box, devant effectuer un tour complet supplémentaire pour céder la place à Vervisch. Mais c’est le métier qui rentre et les chronos signés par Vale sont très encourageants pour la suite.

© SRO / Jules Benichou

Les autres Belges ont alterné le moins bon et le pire. Maxime Martin aurait contester la victoire à WRT si l’Aston Martin Vantage n°95 Beechdean AMR qu’il partage avec Nicki Thiim et Marco Sorensen s’était arrêtée un tour plus tôt lors de la deuxième salve de ravitaillements alors que la course était neutralisée. Reparti en 20ème position, Pushpapy sauvait une 12ème place finale. Associé à Aurélien Panis et César Gazeau sur l'Audi R8 Saintéloc n°26, Nicolas Baert échoue au pied du podium en Silver Cup. Huitième place en Silver Cup pour Baptiste Moulin sur la Lamborghini Huracan n°163 du VS Racing.

Benjamin Lessennes a bien failli remporter la Gold Cup sur l’Audi R8 n°12 Boutsen Racing. Le Namurois et son jeune équipier français Adam Eteki ont réalisé une course superbe. Hélas, leurs efforts étaient anéantis par la Safety Car et leur équipier Karim Ojjeh, plus lent, ne pouvait rien faire pour préserver le leadership. L’Audi wavrienne termine 5ème de catégorie. En Pro-Am, Louis Machiels finit deuxième sur sa Ferrari 488 n°52 AF Corse tandis que Nigel Bailly, Matthieu de Robiano et Stéphane Lémeret (Bentley CMR n°107) ont dû renoncer sur accident. Pas d’arrivée non plus pour Sarah Bovy (Ferrari Iron Dames n°83), victime d’un accrochage dès le premier tour.

Acte 2 pour le GT World Challenge Europe le week-end du 1er mai à Brands Hatch pour le début du championnat sprint. On y retrouvera notamment notre compatriote Ulysse De Pauw sur Ferrari.