Avec un nombre de trains de pneus limités pour le week-end et un seul set utilisé ce jeudi, à fortiori en tout début de séance, cette première session libre des 6H de Spa a été très peu significative.

Les trente-sept voitures ont pris la piste et il n'y a pas eu d'incident majeur ni d'interruption au drapeau rouge.

En tout début de séance c'est donc Robin Frijns qui a signé le meilleur chrono de la journée en 2.05.475 sur l'Oreca LMP2 WRT #31, à une seconde et demi du meilleur temps des EL1 en 2021et à près de quatre secondes de la pole...

"Nous sommes venus tester ici fin mars ce qui nous a donné un petit avantage au début," a déclaré le patron de l'équipe Vincent Vosse. "De plus, c'est le premier circuit sur lequel on revient. Cela aide..."

La voiture deuxième du championnat LMP2 après Sebring a devancé de 63 millièmes l'Oreca United Autosports des leaders du championnat Albuquerque-Hanson-Owen, l'autre United complétant le podium provisoire devant la Jota, soit quatre LMP2 aux quatre premiers rangs. Mais c'était déjà pareil l'an dernier et les Hypercar sont toutes remontées devant le vendredi.

Romain Dumas a placé la Glickenhaus au 5ème rang, en tête des Hypercar à 758 millièmes de la "pole" du jour.

La première Toyota GR010, celle de Kobayashi-Conway-Lopez, n'est provisoirement que huitième à 1.4. L'Alpine A480 des leaders du championnat, celle de Lapierre-Negrao-Vaxivière, pointe encore plus loin, 14ème à 1.8. Mais rien d'alarmant on vous l'a dit.

Sébastien Ogier a eu les pneus neufs et donc signé le meilleur chrono de sa voiture, dix-septième à 3.106.

Domination des Porsche en GTE-Pro et GTE-Am où les Ferrari 488 semblent un peu à la traîne. Problème de BOP ou jeu de cache-cache avant Le Mans? L'unique Corvette est assez loin, tandis que Jan Heylen, seul Belge au départ suite au forfait de Sarah Bovy (Covid) est sixième de sa catégorie. Mais son équipier gentleman américain, pas encore habitué à la RSR, n'est pas du tout dans le coup chez les Bronze...