Il y a un mois, à Portimao, WRT avait loupé le podium en LMP2. Cette fois-ci, l'équipe dirigée par Vincent Vosse et managée par Thierry Tassin n'a pas laissé passer sa chance. Après avoir signé la pole position, l'Oreca n°31 de Robin Frijns, Charles Milesi et Ferdinand Habsburg a pris la 2ème place de la catégorie dans le cadre des 6 Heures de Monza, troisième manche du Championnat du Monde d'endurance 2021. Le proto préparé à Baudour échoue à 57 secondes du bolide similaire de United Autosport avec Felipe Albuqueure, Wayne Boyd et Fabio Scherer.

Gageons que ce podium va faire du bien à l'équipe belge qui n'avait connu les joies du Top 3 qu'en ELMS jusqu'à présent. Toujours en LMP2, après avoir dû partir bon dernier de sa classe suite à un crash en qualifications, Stoffel Vandoorne et ses équipiers Tom Blomqvist et Sean Gelael sont remontés jusqu'en 5ème place de catégorie.

Toyota a soufflé le chaud et le froid en Lombardie. Si la n°8 de Buemi-Hartley-Nakajima finit dans les profondeurs du classement après avoir notamment rencontré des problèmes de freins et une perte de puissance moteur, la n°7 de Lopez-Conway-Kobayashi, partie en pole position, a décroché une victoire sans contestation. La GR10 devance d'une minute l'Alpine A480 n°36 de Lapierre-Negrao-Vaxivière qui évoluait sur un tracé qui ne lui convenait guère. Quatrième au général derrière l'Oreca victorieuse en LMP2, la seule Glickenhaus rescapée, la n°709 de Dumas-Mailleux-Westbrook, est à 4 tours.

Porsche a privé Ferrari d'une victoire à domicile en GTE-Pro avec le triomphe de la 911 RSR n°92 de Estre-Jani. 32 secondes séparaient la GT allemande de la Ferrari 488 n°51 AF Corse de Calado-Pier Guidi. Troisième marche du podium pour la Porsche 911 RSR n°91 de Bruni-Lietz. Ferrari s'est toutefois consolée en GTE-Am avec la victoire de la 488 AF Corse n°83 de Perrodo-Nielsen-Rovera.

Toujours en GTE-Am, Alessio Picariello a rallié l'arrivée en 6ème position sur la Porsche 911 RSR n°88 Proton Compétition. Mais le Namurois aurait pu espérer faire beaucoup mieux si son équipier Andrew Haryanto ne s'était pas enlisé dans un bac à graviers en début de course. Reprise sur la Ferrari 488 n°86 Iron Dames aux côtés de Rahel Frey et Michelle Gatting, Sarah Bovy termine sa toute première course en FIA WEC à la 8ème position de sa classe.

La prochaine étape du FIA WEC sera les 24 Heures du Mans, le week-end des 21-22 août.