Le quatuor Hemroulle- Heckters-Santkin-Luggens a défié la météo pour remporter les 24H24

FRANCORCHAMPS En organisant leur épreuve les 10 et 11 novembre, les organisateurs des nouvelles 24 Heures 24 Minutes réservées aux 2CV ne s'attendaient pas à un grand soleil et 30°C à l'ombre. Mais ils ne méritaient probablement pas non plus une météo apocalyptique comme celle qu'ils ont connue. Des bourrasques de vent qui auraient presque pu soulever de terre les 56 Deuches de compétition engagées, un froid pratiquement glacial et une pluie ininterrompue... C'est sûr, ce n'est pas le scénario rêvé !

De loin les plus rapides en piste, Eric Jamar, Vincent Radermecker, Patrick Albert et Luc Dersin se voyaient rapidement retardés par des problèmes de pompe à essence. Dans cette course accueillant de nombreuses personnalités du sport automobile belge, ce sont deux autres pilotes renommés qui prenaient alors le commandement. Associés au garagiste de Vielsalm Michel Santkin et au local Johnny Luggens, Jean-François Hemroulle et Kurt Heckters ont réalisé un parcours sans faute pour l'emporter. "C'est une belle histoire, explique Jean-François. En fait, Michel Santkin est mon cousin. Il a été pendant tout un temps mon mécano en karting, notamment en 1989 lorsque j'ai terminé à la 7e place du Championnat d'Europe. Il a insisté pour que je roule avec lui et on gagne... C'est super ! Je tiens en tout cas à remercier Audi de m'avoir laissé participer à cette course pour la première fois. C'était vraiment sympa !"

Podium pour Rollin-Vigneron-Willems

Equipée de moteurs BMW bicylindres conçus à la base pour la moto, les voitures de la catégorie Hybride ont confirmé leur domination avec la deuxième place des spécialistes de la discipline que sont Léonard Licops, Etienne Licops et Stéphane Bertho. Le podium était complété par les vainqueurs dans la catégorie Protos (moteurs Citroën), à savoir Yannick Rollin, Pierre-Yves Vigneron et Jean-François Willems. Excellents 9e au général, Yvon Beckers, Pascal Vandenabbele, Guerrit Deferf et Didier Van Genechten enlevaient la catégorie améliorée, regroupant les voitures les plus proches de la série. Hélas, la course était marquée aussi par un sérieux accident durant la nuit. Tracté par une voiture de la sécurité, Vincent Dejardin a été percuté par un autre concurrent. Pendant quelques secondes, sa voiture s'est embrasée et c'est avec de sérieuses brûlures au visage que le pilote a été évacué vers un centre médical. Le risque a beau faire partie de la course automobile, c'est encore plus moche quand on sait que l'amusement est le maître-mot d'une épreuve comme celle-là !



© La Dernière Heure 2007