Couronné pour la première fois en 2019, en tête aux points après seulement deux rallyes en 2020 et à nouveau leader au moment d'aborder la dernière manche du championnat de Belgique, Adrian Fernémont aborde le Spa Rally avec optimisme.

"Je sais que je peux gagner cette épreuve et conserver mon titre," confie le pilote de la Skoda San Mazuin. "Même si j'abandonne, j'aurai encore une chance puisque mes deux concurrents doivent finir dans le Top 2 quoi qu'il arrive. Ce rallye s'annonce compliqué. Il faudra rouler à 90% car il sera facile de commettre une erreur, surtout avec la météo qui s'annonce avec même des risques de neige sur les hauteurs. Le choix de pneus sera cornélien."

Le Namurois ne se met toutefois pas trop de pression. "De toute façon, je sais que champion ou pas cela ne changera rien pour moi," ajoute-t-il un rien désabusé. "Mon premier titre n'a rien changé en tout cas."

Mais qu'espérait-il au fait? "Déjà de recevoir un trophée sans fautes d'orthographe à mon nom et mon prénom. Je voudrais plus de reconnaissance de la part de la fédération. J'aimerais que le RACB se préoccupe plus du rallye en Belgique. La remise des prix du BRC est balayée. On ne reçoit même pas une coupe convenable."