C'était dans l'air depuis les 24H du Mans, c'est désormais officiel: Alpine est le dixième constructeur à confirmer son engagement pour le futur de l'endurance. Déjà présent depuis cette année avec une fausse Hypercar (une Oreca Rebellion LMP1 débridée) avec laquelle les Français ont décroché un podium au Mans en août dernier, Alpine rejoindra Acura, Audi, BMW, Ferrari, Peugeot, Toyota, Glickenhaus, Cadillac et Porsche dès 2024 avec sa propre et vraie Hypercar. Le futur du WEC fait déjà rêver tous les amateurs de la discipline.

"L'endurance est un complément idéal à la F1," nous a confié il y a un mois dans une interview accordée au Mans Laurent Rossi, le nouveau boss d'Alpine. "Le Mans est la plus grande course au monde. Sa notoriété est mondiale. Le public du WEC est fait de passionnés, des gens attirés par nos voitures."

Engagé en F1 jusqu'au moins 2022, Fernando Alonso, double vainqueur du Mans et champion du monde d'endurance, pourrait ensuite faire profiter la marque de son expérience dans la discipline.

Les constructeurs doivent choisir aujourd'hui entre le règlement Hypercar en construisant leur propre châssis ou le LMdh avec des châssis déjà existants confiés généralement à des structures déjà existantes comme Penske (Porsche), AF Corse (Ferrari) ou sans doute WRT pour Audi. L'ACO s'assurera d'un équilibre entre les deux catégories.