"Malgré tous les efforts, il n'y a pas d'autres options viables que l'annulation", ont déploré mercredi la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) et les organisateurs.

Les principales équipes non-européennes ont notifié aux organisateurs qu'elles n'étaient pas en mesure de participer à la course en raison des mesures, contraintes de voyage et quarantaines mises en place afin d'endiguer la pandémie de nouveau coronavirus.

Par conséquent, et tenant compte des contraintes d'organisation liées au plus grand événement annuel de motocross, les organisateurs n'ont eu d'autre choix que d'annuler le Motocross des Nations.

Arrêté après deux courses, le championnat du monde de motocross va lui reprendre ses droits le 9 août à Kegums, en Lettonie.

Le rendez-vous de MXGP de Winchester, qui devait se tenir en marge du Motocross des Nations, a été déplacé au 30 septembre à Mantoue, en Italie. La ville lombarde accueillera un second MXGP le 4 octobre. La Belgique va elle organiser trois MXGP de rang, tous à Lommel, les 18, 21 et 25 octobre.