Nouvelle pole pour la BMW de Sougnez, Renault en retrait

FRANCORCHAMPS Après quasi trois mois d'une trop longue trêve, la grosse cinquantaine de concurrents des Belgian Touring Car Series retrouve ce week-end le circuit spadois dans le cadre des Francorchampagne, avant dernier rendez-vous du championnat.

Avec 200 points encore à distribuer au cours des quatre dernières joutes (deux fois une heure et demi ce dimanche et deux fois soixante minutes lors du Last Race Festival de Zolder), dix équipages peuvent encore mathématiquement prétendre à la couronne. De manière plus réaliste, à la régulière, ils ne sont plus que deux à pouvoir succéder à Patrick Slaus et Marc Lupant : Vincent Vosse et Fred Bouvy d'une part sur la Renault Mégane Trophy Endurance Delahaye Racing Team, Steve Van Bellingen et Damien Coens de l'autre, sur la BMW M3 Silhouette KS Motorsport. Séparés par dix-neuf unités, ces deux-là ne prendront pas de gros risques ce week-end, l'important étant d'éviter les mauvais coups et d'engranger à nouveau de gros points. De là à les voir aussi loin sur la grille (6es et 9es) de la première manche, il y a un pas que nous n'aurions pas osé franchir hier matin. "J'ai été gêné par deux coupures de direction assistée lors de mon tour rapide" , regrettait Fred Bouvy tandis que Kurt Mollekens, 7e sur la seconde Mégane Delahaye (avant que l'on apprenne l'annulation de la séance, voire ci-dessous), se plaignait d'un manque général d'adhérence et d'un moteur manquant de pêche. Sans doute les effets des 75 kilos de lest...

Les Renault barrées en puissance (on signalera tout de même le 3e temps de Maxime Martin pour sa première apparition en BTCS devant les deux Mégane Trading Performances de David Hallyday et de Schroyen-Fumal), la pole et sans doute la victoire devraient se jouer entre trois autres marques : BMW, Audi et Jaguar. Même si le week-end a déjà mal démarré pour Vincent Radermecker qui a sans doute abusé un peu de Virus Beauty en passant sept dixièmes hier sous le temps pivot (2.27.3). De quoi reléguer la X-Type en 23e position sur la grille.

En approchant la barre des 2.28.0 de 60 millièmes, l'A4 d'Hemroulle-Verbergt crut longtemps avoir fait le plus dur. On s'apprêtait déjà à faire sauter les bouchons de Chimay dans le clan du Dubois Racing quand le jeune Ludovic Sougnez, encore lui, se joua du trafic pour signer la première pole définitive (sa 3e consécutive) en 2.28.004. Mais avec le gentleman driver Marc Lupant comme équipier (Ruben Maes n'a pas trouvé le petit budget demandé), la Jaguar en milieu de grille (elle essayera de se rattraper aujour- d'hui lors de la seconde qualif ) et les Renault en difficulté, l'Audi est favorite pour les courses de demain. Pour autant que la fiabilité soit au rendez-vous...



© La Dernière Heure 2007