Les circuits belges sont certainement parmi les endroits les plus sûrs en cette période de crise sanitaire. Pour que les courses soient toujours autorisées, les autorités régionales, la direction mais aussi la fédération imposent des mesures de plus en plus sévères. Parfois exagérées mêmes ou dénuées de sens. Tests PCR négatifs obligatoires, port du masque 24h/24, distanciation sociale, gel, "bulles", obligation d’utiliser un traiteur professionnel pour nourrir votre équipe, interdiction des invités, des journalistes (à Zolder seulement) et du public bien sûr. Des règles tellement strictes qu’elles sont parfois contournées. Pas toujours de manière illégale.

Tous les passionnés savent que la piste de karting de Francorchamps reste accessible…

À Zolder hier, nous avons vu quelques spectateurs regarder les voitures au-dessus des grillages du haut de leur escabelle. Et la terrasse-restaurant de l’hôtel Pits offrait (hier encore du moins…) une vue sur la ligne droite et la chicane. Seules conditions pour y accéder : porter le masque et boire un verre.

Un excellent point de vue pour suivre ce week-end les courses de DTM, Belcar et DTM Trophy.

En Deutsch Tourenwagen Masters, seize bolides sont présents pour la deuxième semaine. Le week-end dernier, les Audi RS5 ont signé un doublé et un triplé et le champion René Rast s’est imposé à deux reprises. Au championnat, alors que la finale se disputera dans trois semaines à Hockenheim, l’Allemand possède dix points de retard sur le Suisse Nico Muller et six de mieux que le Néerlandais Robin Frijns. Le titre récompensera un de ces trois-là.

Côté Belges, Audi Team WRT tentera de faire encore mieux que ses deux 5e places de la semaine dernière avec Fabio Scherer et Harrison Newey, tandis que RBM ne peut espérer qu’un pari stratégique ou une course folle pour faire aussi bien avec ses BMW M4.