Les meilleures choses ont hélas une fin. Au soir de son titre de champion LMP2 en WEC sur une Morgan, Bertrand Baguette recevait une promotion flatteuse en étant recruté par Honda pour courir à compter de 2014 dans le très compétitif Super GT japonais, un championnat dans lequel les trois géants nippons que sont la firme au H mais aussi Nissan et Toyota/Lexus s'escriment.
Huit ans plus tard, l'aventure de "BB" avec le constructeur fondé par Soichiro Honda s'arrête. Le Verviétois a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux. La finale du Super GT 2021 à Fuji le week-end était donc la dernière course de l'ancien champion de Formule Renault 3.5 pour le compte de son employeur avec qui il a relevé bien des défis.

"Après huit ans de collaboration, Fuji était ma dernière course en tant que pilote Honda", confirme Baguette. "J'ai beaucoup appris, je me suis fait beaucoup d’amis et j'emporte avec moi beaucoup de bons souvenirs. Une page se tourne et je vous tiendrai au courant de mes futurs projets très bientôt. Merci à Honda, Nakajima Racing, Jas Motorsport et Real Racing d'avoir pris soin de moi et je vous souhaite à tous le meilleur pour l’avenir".

Le périple de Baguette au Japon tourna au début à la galère, lui qui dut piloter la NSX-GT du Nakajima Racing équipée des peu avenants pneus Dunlop. Sa patience fut récompensée en 2017 quand il remporta les 1000km de Suzuka, équivalent des 24H de Spa dans l'Archipel, aux côtés de Kosuke Matsuura.

En 2019, il rejoignit Koudai Tsukakoshi sur la NSX-GT Real Racing dotée de gommes Bridgestone. Un paramètre qui changea tout puisque l'enfant de Thimister-Clermont se battit plus fréquemment pour le titre. En lice pour la couronne jusqu'à la dernière course, il finit troisième en 2020 et sixième en 2021. Il disputa également deux saisons de Super Formula en 2015 et 2016, sans réussite marquante.

En dehors du Japon, Honda l'envoya piloter sa nouvelle NSX GT3 à plus d'une reprise, dont deux fois aux 24 Heures de Spa avec une sixième place à la clé en 2019. Son dernier fait d'armes avec JAS Motorsport fut une pole position lors des 9 Heures de Kyalami 2020.

Bertrand restera-t-il au Japon et rentrera-t-il en Europe ? Seul l'avenir nous le dira. En attendant, le nom de son remplaçant pourrait se nommer Nobuharu Matsushita, l'ancien équipier de Stoffel Vandoorne en GP2 et qui demeure dans le giron de Honda, même s'il a couru sur une Nissan en Super GT cette saison. Baguette n'est pas le seul "gaijin" à s'en aller. Un peu plus tôt, l'ex-pilote de F1 Heikki Kovalainen a annoncé qu'il arrêtait les frais avec Toyota sur circuit pour se reconvertir en rallye.