Moteurs
Le champion en titre et leader du championnat pourrait terminer la saison sur une Skoda de chez PTR.

Les gros soucis du week-end dernier à Roulers ont laissé des traces et mené à une séparation avec effet immédiat entre Bernard Munster et Kris Princen dont la collaboration remontait à début 2017. En gros, Kris qui a tout de même déjà gagné trois rallyes en début de saison avec la Polo accusait BMA de lui avoir fourni une voiture avec un "loup", dont les différentiels ne fonctionnaient pas correctement, une auto "inconduisible sur le mouillé". De son côté, le préparateur se défendait en disant qu'il n'y avait pas de souci sur sa voiture (celle avec laquelle Craig Breen a gagné à Ypres) et que le problème du leader du championnat était plutôt d'ordre mental. Selon lui, il ne serait pas vraiment remis de sa sortie de route lors des tests du Deutschland. Etonnant car le crash n'était pas si spectaculaire. Princen et Munster n'ont pas arrêtés de se rejeter la faute et cela a mené à une séparation pas vraiment à l'amiable quand on lit le communiqué envoyé par BMA cet après-midi. Jugez plutôt.

Le week-end dernier, Kris Princen a pris part à l’Omloop van Vlaanderen. Une épreuve difficile qui s’est conclue par un abandon. “Beaucoup de choses ont été dites ce week-end, commente Bernard Munster . Lors de l’épreuve, mais aussi après celle-ci, Kris et son entourage ont tenu des propos très rudes, se posant la question de savoir s’il était utile de poursuivre avec la VW Polo. Toutes ces choses ont mené à une rupture de confiance. Dans ces conditions, mieux vaut en rester là. Je trouve très regrettable d’avoir dû lui annoncer ce jour que notre collaboration se termine maintenant. Mais au sein de BMA, l’envie de poursuivre cette collaboration a disparu.’’

“Cette saison, nous avons tout fait pour fournir à Kris Princen une bonne voiture, ce que nous avons d’ailleurs l’habitude de faire avec tous les pilotes. Les résultats obtenus cette année parlent d’eux-mêmes. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu’à ce week-end. Il était possible que quelque-chose n’ait pas fonctionné sur la voiture que Kris a pilotée le week-end dernier. Mais une analyse approfondie a démontré qu’il n’en était rien. La VW Polo R5 avec laquelle Kris a roulé ce week-end a été totalement démontée. Nous n’avons mis le doigt sur aucune anomalie ou souci technique. J’ai par ailleurs analysé toutes les images issues de la caméra embarquée, les comparant avec d’autres pilotes. Et nous avons agi de la même manière avec les datas récoltées. Ma conclusion, c’est que les moins bons chronos signés dans le cadre de l’Omloop van Vlaanderen, je les ai communiqués à Kris hier soir. Je n’entre pas ici dans les détails. Cela reste entre le Team-Manager et le pilote. Dans la foulée, j’ai dit à Kris que je trouve la situation particulièrement regrettable, mais je mets un terme à notre collaboration avec effet immédiat. Je souhaite à Kris le meilleur pour la suite de sa carrière.’’

Injoignable à l'heure actuelle pour commenter cette décision, Kris, en vacances, serait "très déçu par la situation" et ne ferait plus du titre sa priorité. Selon nos informations, il pourrait toutefois finir la saison et défendre ses réelles chances de décrocher une troisième couronne en prenant les commandes lors de l'East Belgium et du Rallye du Condroz d'une des nouvelles Skoda du Pieter Tsjoen Racing.
Affaire à suivre comme on dit dans ces cas-là...