En cette période de confinement, nous vous dévoilons quelques "pépites" sous-estimées du public...

Au diable, les Gran Turismo, Dirt Rally, Forza Motorsport, Assetto Corsa et autres Need for Speed ! Ces blockbusters du paysage vidéoludique sont connus de tous. Pourtant, au cours des trois dernières décennies, de nombreux jeux vidéos de course remarquables pour leur qualité ou leur charme sont sortis, sans pour autant connaître le même succès que les poids lourds du genre. De la simulation à l'arcade en passant par le Mario Kart-like, nous avons pris soin de remémorer dix jeux qui méritent qu'on s'y attarde. Si vous avez du temps à tuer en cette période de confinement, n'hésitez pas à y jouer. Vous ne le regretterez pas. Voici les cinq premiers jeux de notre sélection...

© DR

GT Legends: le GT-R "old school"

Tout le monde connaît les séries GT-R et RACE qui font partie des meilleurs jeux de simracing de tous les temps. Pourtant, GT Legends, également développé par les Suédois de SimBin, est bien moins connu. C'est dommage car cet opus faisant la part belle aux courses de voitures historiques est une vraie merveille. Acclamé pour son réalisme et son excellent rendu sonore, il est incontournable pour celui qui rêve de dompter une Ford GT40 ou une Mini Cooper S dans les conditions les plus réelles possible. Wouaw!

(Sorti le 15 octobre 2005 sur PC)

© DR

Jak X : le Mario Kart "badass"

Mettez Crash Team Racing et Burnout dans un shaker et vous obtiendrez Jak X. Développé par Naughty Dog à qui on doit les trois premiers Crash Bandicoot, Jak X est le spin-off sur quatre roues de la franchise Jak et Daxter. Au programme : des courses, des batailles et des mini-jeux qui rappellent furieusement Mario Kart, sauf que les power-ups sont des armes qui rendent bien gentilles les carapaces et les peaux de banane du plombier moustachu. Ajoutez à cela une conduite beaucoup plus touchy que ses congénères et vous passerez un bon moment, sans être mémorable pour autant, où gagner sera vraiment valorisant.

(Sorti le 18 octobre 2005 sur PS2, remasterisé sur PS4 en 2017)

© DR

The Crew: à nous l'Amérique !

Descendant de fameux Test Drive Unlimited, The Crew aurait pu être le meilleur jeu de street racing de tous les temps... s'il s'était appelé Need for Speed. L'argument-massue du bébé d'Ubisoft est sans contexte sa map tout simplement énorme qui réprend l'intégralité des Etats-Unis à l'échelle 1/40 ! La carte représente quasiment à l'identique les plus grandes villes américaines et il est possible de se rendre sur des lieux cultes des États-Unis et de les visiter. Avec une gamme de quelques 70 voitures et 9 kits tuning (il est possible de transformer une Abarth en Monster Truck!), on sera occupé pendant 20 heures à finir le mode carrière.

(Sorti le 2 décembre 2014 sur Playstation 4, XBOX 360, XBOX One et PC)

© DR

Split/Second Velocity: Disney carbure au super

Quand la filiale vidéoludique de Disney décide de s'y mettre, ça déménage. Rappelant le film "la Course à la mort", Split/Second Velocity plonge le joueur au cœur d'une émission de télé-réalité fictive de course où tous les coups sont permis. Mais là où le jeu aux grandes oreilles détonne, c'est de proposer au joueur de manipuler certains éléments du décor, afin de bloquer ses adversaires du moment sous de grosses poutrelles métalliques, ou les ensevelir sous des trombes d'eau. Bien qu'acclamé par la critique, le jeu fut un échec commercial avec seulement 86.000 copies vendues aux États-Unis lors des 12 premiers jours.

(Sorti le 21 mai 2010 sur Playstation 3, XBOX 360, PSP et PC)

© DR

Street Racing Syndicate: oh les filles, oh les filles !

Need for Speed Underground fut souvent copié mais jamais égalé. A un tel point que la filiale-phare d'EA Games a du mal à retrouver la recette du succès aujourd'hui. Street Racing Syndicate a dès lors le chic de se distancer du sacro-saint NFSU. Produit par Namco, SRS propose deux facettes qui manquent alors à Need for Speed : la police (qui fera son retour quelques mois plus tard avec Most Wanted) et... les pin-ups ! Plus le joueur gagnera de courses, plus il se liera d'amitié avec de très jolies demoiselles qui le récompenseront avec des vidéos de plus en plus torrides. Complètement impensable aujourd'hui à l'heure de #MeToo !

(Sorti le 31 août 2004 sur Playstation 2, Gamecube, XBOX, Game Boy Advance et Nintendo DS)