Suite et fin de notre sélection vidéoludique qui mérite un (nouveau) coup de projecteur...

Au diable, les Gran Turismo, Dirt Rally, Forza Motorsport, Assetto Corsa et autres Need for Speed ! Ces blockbusters du paysage vidéoludique sont connus de tous. Pourtant, au cours des trois dernières décennies, de nombreux jeux vidéos de course remarquables pour leur qualité ou leur charme sont sortis, sans pour autant connaître le même succès que les poids lourds du genre. De la simulation à l'arcade en passant par le Mario Kart-like, nous avons pris soin de remémorer dix jeux qui méritent qu'on s'y attarde. Si vous avez du temps à tuer en cette période de confinement, n'hésitez pas à y jouer. Vous ne le regretterez pas. Voici la deuxième et dernière partie de notre sélection...

© DR

Network Q RAC Rally: le précurseur de Colin McRae

Bien avant la saga des Colin McRae et des V-Rally, le premier jeu grand public à se focaliser sur le rallye était Network Q RAC Rally. L'opus développé par DOS by Europress vous propose d'arpenter les forêts du Pays de Galles au volant de quelques classiques comme la Subaru Impreza ou la Ford Escort Cosworth. Premier jeu à proposer des notes de copilote en temps réel, il brille lors des spéciales disputées en nocturne.

(Sorti en novembre 1993 sur PC)

© DR

Sports Car GT: le chantre de l'IMSA GT

Peu de gamers rêvent de se mettre dans la peau de Didier Theys, Thierry Boutsen, Marc Duez ou Eric Van de Poele. Pourtant, c'est que propose Sports Car GT. Ce petit bijou produit par Electronic Arts propose de se plonger dans l'univers des championnats IMSA GT à la fin des années 90, ce qui permet de prendre le volant de bolides parfois exotiques : Callaway C7, Saleen Mustang, Panoz Esperante, Vector M12, Mosler Raptor, sans oublier les Porsche 911 et autres BMW M3. Parmi les circuits, on retrouve Sebring, Road Atlanta, Laguna Seca ou encore Mosport, avec même la possibilité de courir en nocturne !

(Sorti le 31 mars 1999 sur Playstation et PC)

© DR

World Racing: Wilkommen !

Pour tout fan de Mercedes-Benz, World Racing est un "must have". Presque toute la gamme contemporaine de la firme de Stuttgart est présente. De la Classe A à la CLK-GTR en passant par la W196, c'est une véritable ode à l'histoire du constructeur étoilé. Les défis et les courses proposées vous permettront de passer un bon moment devant ce jeu. Si les décors sont plutôt jolis, on regrettera une maniabilité parfois rétive et des bruits de moteur pour le moins asthmatiques. Ceux qui souhaitaient entendre le gronde des Flèches d'Argent du siècle dernier seront déçus...

(Sorti en 2003 sur Playstation 2, XBOX, Gamecube et PC)

© DR

Sonic and Sega All-Stars Racing: la balade du hérisson bleu

La rivalité entre Mario et Sonic est aussi légendaire que celle entre la Mitsubishi Lancer et la Subaru Impreza. Bref, tout le monde la connait. En 2010, le hérisson bleu décide d'enfin sortir un jeu de course moderne. Plutôt que d'essayer de s'aventurer en terre inconnue, cet hommage à l'univers de Sega assume son inspiration sur Mario Kart. Pour le meilleur puisque le jeu est très beau visuellement et propose un gameplay très dynamique. La sortie de route est évitée pour le personnage piquant, surtout si on se souvient du horrible opus Sonic R sorti sur Saturn au milieu des années 90.

(Sorti le 23 février 2010 sur Playstation 3, XBOX 360, Wii, Nintendo DS, PC et Mobile)

© DR

R:Racing : le petit frère de Ridge Racer

On doit à Namco la regrettée franchise des Ridge Racer. Au début des années 2000, les Japonais ont proposé une variante plus typée simulation avec R:Racing. Proposant du circuit, du rallye et même des courses drags, on suit les péripéties d'une jeune pilote nommée Rena, découverte par un vieux team manager et qui va gravir les échelons du sport automobile. Si le jeu est loin de valoir un Gran Turismo, il demeure sympathique avec une belle variété de bolides. Il se singularise sur deux points: on attend les encouragements de votre équipe et les injures de vos rivaux en direct, et vous pouvez mettre sous pression vos concurrents pour les forcer à commettre une erreur. Plutôt appréciable...