La crise du Covid-19 aura chamboulé pas mal de choses dans nos compétitions nationales. Alors que l'événement mondial d'Ypres a été annulé la semaine dernière et que toutes les autres compétitions nationales prévues dans les semaines à venir ont été supprimées elles aussi, on s'interroge toujours sur la tenue ou pas du Spa Rally, reporté de début mars au week-end des 11 et 12 décembre.

« Pour l'instant, on ne peut faire que patienter, » explique l'organisateur Christian Jupsin. « Tout le monde, tant au RACB, chez Eurosport Events pour la finale de l'ERC que chez DG Sport souhaite que ce soit maintenu. A l'heure actuelle, cela paraît toutefois impensable. Mais la situation dans les hôpitaux sera, on l'espère, peut-être différente dans trois semaines. On va donc sagement attendre la fin du mois avant de se décider. La date butoir a été fixée au 4 décembre. »

En attendant, l'organisation a déjà remodelé son parcours ce qui signifie qu'on ne pourra pas réutiliser le cas échéant les road-books imprimés en mars. « Exact. Il y avait trois spéciales sur la commune de Theux ce qui est beaucoup. Du coup, on a contacté les organisateurs de l'East Belgian Rally qui devait avoir lieu en septembre pour leur demander s'ils pourraient mettre sur pied pour nous deux spéciales du côté de Saint-Vith. Et ils ont accepté. Pour cette année seulement bien sûr. »

Le titre belge 2020 sera-t-il attribué avec seulement deux ou trois épreuves ? « Je n'en sais rien. Il faut poser la question au RACB... »

Pour 2021, le patron de DG Sport nous confirme que le South Belgian Rally, épreuve de remplacement créée durant la crise, « aura bien lieu. Et nous garderons notre date de décembre pour le Spa Rally (ce qui ne doit pas plaire au membres du Motor Club de Huy, le Condroz étant la traditionnelle fête de clôture du championnat depuis des lustres). Pas question de revenir en mars. Il est fort probable que l'on clôturera aussi l'European Rally Championship car la collaboration avec Eurosport Events est très bonne. Et le circuit de Francorchamps offre pas mal de facilités. Et on espère bien sûr être à nouveau repris au championnat de Belgique. »

Ceci doit bien sûr être validé par le GT Rally et le promoteur qui vont avoir du mal à établir le prochain calendrier. « Cela va effectivement être rock&roll de choisir qui compte ou pas pour le championnat national, » sourit Christian Jupsin concerné par deux épreuves. Car si pas mal d'organisateurs, souvent contraints et forcés par la crise sanitaire, ont dû passer leur tour en 2020, aucun n'est visiblement prêt à céder sa place.

Tout le monde s'accordait avant le coronavirus pour dire que neuf rallyes c'était bien trop pour le championnat de Belgique. Et désormais on aura onze candidats ! Et difficile d'envoyer « promener» ceux qui ont « dépanné » (ou ont tout fait pour) en 2020 comme l'Aarova Rally et le South Belgian Rally. Difficile aussi d'imaginer un championnat de Belgique avec 11 courses, dont quatre dans un rayon de 25 km.

En attendant, les organisateurs du Sezoens Rally ont confirmé leur intention de mettre sur pied une épreuve en 2021 malgré la disparition de la cheville ouvrière du team Moustache, tandis que le Haspengouw Rally a déjà publié l'affiche de l'édition 2021, fin février. Sera-t-on autorisé à se rendre à nouveau sur les spéciales et à revivre normalement notre passion dans trois mois en Belgique ? Impossible aujourd'hui de le confirmer sans risque...