L'abandon de Freddy Loix offre quasiment le titre à son adversaire

ROULERS Le Championnat de Belgique s'est-il joué hier matin dans la première spéciale de l'Omloop van Vlaanderen ? C'est ce que pense Freddy Loix, qui ne parcourait que quelques kilomètres avant de devoir ranger sur le côté sa Polo Super2000 : "Cardan cassé...", soupirait le pilote Volkswagen. "Cet abandon est le quatrième d'affilée pour moi : deux avec la Polo et deux avec la Punto en IRC. Je l'avoue : cela devient très dur à supporter. Je n'ai jamais connu ça dans ma carrière. Et pourtant, depuis le début de la saison, la Polo est vraiment fiable. C'est la faute à pas de chance..."

Cet abandon a naturellement de grosses conséquences sur les chances de Freddy au championnat : "Pour moi, c'est foutu maintenant. Je sais que mathématiquement, ce n'est pas encore fait mais je n'y crois plus. À Landen comme au Condroz, je vais pourtant continuer à me donner à fond. Comme depuis le début de la saison !"

Privé d'un bon résultat à Ypres, Larry Cols pouvait dès lors entièrement se lâcher : "Au départ, je comptais surtout gérer ma course en fonction de Freddy. Maintenant qu'il n'est plus là, je vais me battre pour le général."

Aussitôt dit, aussitôt fait pour le Jalhaytois qui ne laissait à un autre pilote le soin de mener que durant un court moment. Ou plutôt à une autre pilote puisqu'au premier retour à Roulers, c'est Melissa Debackere qui pointait en tête pour son premier rallye avec sa nouvelle Corolla WRC full-spec : "Elle est géniale cette voiture ! Je sens vraiment une grosse différence avec le moteur. Et la commande de boîte, c'est vraiment quelque chose de très efficace !"

La belle histoire ne durait pas pour Melissa, qui reculait pour renoncer quelques chronos plus tard à cause d'un souci de moteur. Derrière Cols, auteur d'une petite faute dans l'avant-dernier chrono, c'est Bernard Munster qui augmentait le rythme pour prendre le meilleur sur la Corolla de Desmet : "Il m'a fallu un peu de temps pour reprendre mes marques à la fois sur l'asphalte et avec cette WRC. Et puis, comme elle n'est pas assurée, je ne vais pas prendre trop de risques..."

Derrière Munster, la quatrième place était occupée hier soir par la nouvelle BMW M3 d'Andy Lefevere, premier en deux roues motrices devant la Porsche de Tim Van Parijs. Ce dimanche, douze spéciales figurent encore au programme.