Cela remue pas mal pour l'instant sur le front du Championnat du Monde de Tourisme (WTCR). Il nous a dès lors semblé adéquat de contacter Jean-Michel Baert, patron de l'écurie belge Comtoyou faisant rouler les Audi RS3.

"On est bientôt le premier avril et l'on ne connait toujours pas le calendrier définitif," nous indique Jean-Michel Baert. "On est sûr de rien. On sait que la saison ne débutera pas à Most finalement mais on ne connaît toujours pas la destination de remplacement. Sotchi sera logiquement rayé aussi du premier calendrier. Et la Chine et Macau restent plus qu'incertains vu qu'il faut encore faire trois semaines de quarantaine pour rentrer en Asie actuellement avec les règles anti-Covid. Totalement inimaginable pour des teams d'immobiliser du personnel aussi longtemps. La situation est donc plus qu'embarrassante..."

Autre point négatif, le retrait de Cupra qui va se concentrer sur l'EWTC (le Tourisme électrique) ce qui ne laisse plus que 4 marques et dix-huit voitures en lice, Zengo devant faire rouler désormais des Hyundai. On devrait donc avoir cinq Lynk&Co, cinq Hyundai, quatre Audi et quatre Honda.

Du côté des quatre anneaux, trois pilotes sont actuellement partants: "Tom Coronel, Nathanaël Berthon et Gilles Magnus," nous confirme le patron de Comtoyou. "Pour le quatrième, on a testé avec Rob Huff, mais il y a aussi d'autres noms sur la liste."

Et quid de leur vice-champion du monde, l'homme qui a développé l'an dernier la nouvelle RS3, notre compatriote Fred Vervisch? "Il n'est malheureusement pas dispo. Il y a un clash entre Misano en GT Sprint et Villa Real en WTCR et Audi a décidé que Fred devait se concentrer sur son programme aux côtés de Valentino Rossi."

Gilles Magnus, lui, se concentrera sur le Tourisme bien sûr et se fera donc remplacer aux côtés de Nicolas Baert pour la manche italienne du GT Sprint. Pourquoi Vervisch n'aurait-il pas pu en faire de même pour une de ses dix participations avec la star de la moto sachant que de toute manière il ne pourra viser les victoires absolues ni donc le titre? "On ne parle pas que d'une manche. Fred n'arrête pas de tester avec Valentino et n'était pas dispo pour rouler avec nous en tests. Nous voulons être champions du monde et nous voulons un pilote pour qui c'est aussi la priorité."

On peut donc imaginer que ce n'est pas la priorité cette année pour Audi d'être sacré en WTCR, même si Magnus est désormais officiel lui aussi pour la marque d'Ingolstadt.

Contacté par nos soins, Frédéric Vervisch a tenu à faire savoir combien il était désolé de cette situation: "Bien sûr que j'aurais souhaité pouvoir me battre pour le titre mondial en Tourisme. J'ai tout fait pour essayer que les deux programmes puissent se combiner, en vain. Pour moi, il y aurait eu moyen de trouver des solutions. Mais bon c'est comme cela. Au final, c'est plutôt Audi qui a choisi pour moi, comme l'an dernier quand ils avaient décidé que le WTCR était ma priorité ce qui m'avait fait rater quelques belles courses comme les 24H de Spa."

Même s'il aura certainement plus de retombées dans notre pays en tant qu'équipier de Valentino Rossi qu'en décrochant le titre mondial dans un championnat traité de manière assez confidentielle, on ne peut que regretter l'absence d'un candidat belge à un titre mondial. Mais bon ces derniers temps, il faut bien avouer que l'on ne comprend pas bien toutes les décisions des dirigeants sportifs d'Audi...