Le rallye-raid saharien autos-motos-camions, version 2008, a été présenté à Paris, mercredi


PARIS Stéphane Henrard, le Belge qui a les meilleurs chances de décrocher une place en vue dans la catégorie autos, est content du parcours. "Ce sera un Dakar traditionnel avec beaucoup plus de sable et de dunes que les années précédentes et cela joue en notre faveur. Les étapes de classement sont aussi beaucoup plus longues", a déclaré Henrard, qui sera associé à Serge Bruynkens dans sa Volkswagen.

"Le passage le plus difficile se situe à la mi-course avec cinq énormes étapes très difficiles qui devraient être lourdes de conséquence au classement. Deux d'entre elles se disputeront avant le jour de repos et les trois autres juste après. Il y a aussi une étape marathon sans assistance. Je suis mieux préparé que l'année dernière. Physiquement, ça va bien et j'espère que ça va rester ainsi (l'an passé Henrard avait souffert de maux de reins). La voiture s'est améliorée et je possède un co-pilote d'expérience. Tout est donc réuni pour faire quelque chose cette année mais dans le Dakar on ne sait jamais ce qui peut arriver."