Copilote de Ten Brinke, le Belge pointe en tête à l’issue de cet amuse-bouche.

Après le traditionnel sous le portique de départ à Buenos Aires, les concurrents du Dakar ont pris part à la première étape disputée sous forme d’un prologue pour rallier le bivouac de Rosario. Et cocorico puisque c’est un Belge qui est arrivé en tête dans la catégorie réservée aux autos. Tom Colsoul, à la navigation aux côtés du Néerlandais Bernhard Ten Brinke, pointe au sommet de la hiérarchie à l’issue de cette première journée. C’est même un double cocorico puisque le tandem est engagé sur un Toyota Hilux de l’équipe Overdrive du Hutois Jean-Marc Fortin. Une victoire importante malgré le statut prologue de cette étape puisque son résultat détermine la position de départ de la première véritable étape et un peu des suivantes. Et avec seulement 11 km chronométrés pour un parcours sans difficultés, si ce n’est le passage d’un cours d’eau, il y avait donc plus à perdre qu’à gagner.

Ten Brinke et Colsoul précèdent deux anciens rallymen espagnols. Carlos Sainz place son Peugeot 2008 DKR sensiblement évolué depuis l’an dernier au deuxième rang provisoire, à trois secondes du duo batavo-belge. Un bon début pour le Matador après le baptême difficile des buggys sochaliens en 2015. Xevi Pons crée la surprise en accédant à la troisième place au volant d’un Ford Ranger qu’on ne citait certainement pas parmi les favoris, l’ancien pilote Citroën en WRC participant à son tout premier Dakar. Vainqueur il y a un an, Nasser Al-Attiyah a assuré l’essentiel en se hissant en quatrième position, le Mini ALL4 Racing aux couleurs Red Bull précédant le Toyota Hilux du Polonais Marek Dabrowski et les montures similaires de Nani Roma et de Mikko Hirvonen, le Finlandais faisant également ses débuts en rallye-raid après avoir raccroché les gants en rallye.

Quatre voitures se tiennent ensuite dans la même seconde. L’ancien lauréat Giniel De Villiers place ainsi son Toyota Hilux au huitième rang ex aequo avec Stéphane Peterhansel, Sébastien Loeb et Cyril Despres. Une bonne entrée en matière donc pour le nonuple champion des rallyes attendu en superstar en Amérique du Sud et qui a effectué une répétition grandeur nature au Rallye du Maroc en octobre dernier.

Ce dimanche, les concurrents entameront le premier gros morceau de ce Dakar avec un total de 662 km, dont 258 km chronométrés, en direction de Villa Carlos Paz et un parcours avant tout composé de pistes sinueuses en montée et en descente.