Le Français Stéphane Peterhansel (MINI) a remporté la 11e et avant-dernière étape du Dakar, la 4e depuis de le début de l'épreuve en ce qui le concerne, disputée jeudi entre entre Shubaytah et Haradh en Arabie Saoudite, sur 379 km dont 365 chronométrés. Peterhansel a devancé le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota Hilux) de 10 secondes.

Leader au classement général, l'Espagnol Carlos Sainz (MINI) a pris la 3e place et perd dans l'aventure 8 minutes et 3 secondes. Sainz compte cependant encore 10 minutes et 17 secondes d'avance sur Al-Attiyah et 10 minutes 23 secondes sur Peterhansel.

Côté belge, Tom Colsoul, co-pilote du Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota), a pris la 4e place du jour à 10:14 de Peterhansel et pointe en 6e position au général à 1h17:50. du leader. Fabian Lurquin, avec le Français Mathieu Serradori (SRT), a terminé 9e de l'étape au classement officieux, à 23:14 du vainqueur et occupe la 8e place au général à 1h42:32. de Sainz. Colsoul est à 11 minutes 26 de la 5e place occupée par le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota).

La 12e et dernière étape vendredi, annoncée comme difficile, emmènera les concurrents d'Haradh à Qiddiya sur 477 km, dont 374 km de spéciale à l'issue de laquelle sera connu le vainqueur de la 42e édition de ce Dakar disputé pour la première fois en Arabie Saoudite.

Carlos Sainz a remporté le Dakar en 2010 et 2018. Al-Attiyah a gagné à trois reprises, en 2011, 2015 et l'an dernier. Stéphane Peterhansel compte lui 14 Dakar à son palmarès, 8 fois en auto, 6 en moto.

L'avance de l'Espagnol est assez importante pour lui permettre de gagner une troisième fois l'épreuve. Ce que soupçonne aussi Peterhansel. "C'est tellement difficile de gagner des minutes à la régulière sur la piste", reconnaissait le Français, cité par les organisateurs. "En revanche on creuse des écarts importants sur les erreurs de navigation. On s'est battu, on a attaqué toute la journée et on a gagné quelques minutes, mais pas assez. Maintenant, si Carlos peut confirmer en gagnant la course, c'est bien pour l'équipe".

"Nous avons fait une erreur hier, ça nous a couté beaucoup", a regretté de son côté Al-Attiyah. "Maintenant on va batailler avec Stéphane pour garder la deuxième place. C'est déjà bien d'être ici, il nous reste une journée et nous verrons bien". Six secondes séparent les deux pilotes au classement général. Plus qu'une journée. Je vais bien regarder les écarts est rester concentré pour l'étape de demain".

Une sixième victoire pour le Russe Andrey Karginov (Kamaz) toujours solide leader

Domination russe et des Kamaz encore au Dakar chez les camions jeudi. Andrey Karginov (Kamaz) a remporté sa 6e victoire d'étape depuis le début de l'épreuve en se montrant le plus rapide sur le tronçon chronométré de 365 km entre Shubaytah et Haradh en Arabie Saoudite.

Karginov a devncé Dmitry Sotnikov (Kamaz) de 1 minute et 27 secondes et Anton Shibalov (Kamaz) de 3 minutes et 25 secondes.

A la veille de l'arrivée, Karginov a pour ainsi dire course gagnée puisqu'il possède désormais 39 minutes et 33 secondes d'avance sur Shibalov.

La 12e et dernière étape vendredi emmènera les concurrents d'Haradh à Qiddiya sur 477 km, dont 374 km de spéciale pour clôture cette 42e édition du Dakar disputé pour la première fois en Arabie Saoudite.