En signant sa première victoire d’étape sur ce Dakar 2021, le duo français relègue Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel (Toyota), deuxièmes du jours, mais victimes de deux crevaisons, à près de 18 minutes au classement général. Si le Sud-Africain Giniel De Villiers (Toyota) complète le podium du jour, c’est bien un buggy CR6 noir et rouge qui a failli créer l’exploit du jour.

Encore pointés en tête de cette 9e étape à moins de 100 kilomètres de l’arrivée, Mathieu Serradori et notre compatriote Fabian Lurquin (Buggy CR6 SRT) ont malheureusement été contraints de s’immobiliser à 80 kilomètres de l’arrivée, suite à un problème mécanique… Comme quoi la poisse ne les pas encore totalement quitté !

Du côté des motos, la première certitude est… tombée au km 155 de cette 9e étape avec la chute spectaculaire de Toby Price (KTM). Le robuste pilote australien, deuxième du général à un peu plus d’une minute du chilien ‘Nacho’ Cornejo (Honda), a dû être transporté à l’hôpital avec des traumatismes à l’épaule et au bras gauche. Le double vainqueur de l’épreuve était le dernier espoir de KTM de pouvoir renverser la tendance face aux Honda. Mais qu’il s’agisse de Kevin Benavides, le vainqueur du jour devant Cornejo et la Yamaha de Van Beveren, ou de son équipier chilien, on voit mal comment la victoire finale pourrait désormais échapper aux rouges.

Le Britannique Sam Sunderland (KTM) arrêté plus d’un quart d’heure auprès de son équipier sur la piste (temps qui lui sera restitué), pointe désormais en 3e position au général, mais compte déjà plus d’un quart d’heure de retard sur le duo Honda.