Cette boucle de 333 km autour au nord de l'Arabie Saoudite a été le théâtre de grosses difficultés de navigation pour de nombreux concurrents sur tous les véhicules, occasionnant des écarts déjà importants.

Chez Audi, on a ainsi perdu toute chance de bon résultat au classement général. Le Français Stéphane Peterhansel, multiple vainqueur en moto puis en auto, a notamment perdu beaucoup de temps, obligé d'attendre son assistance pendant plusieurs heures après avoir arraché la roue arrière gauche de son buggy Audi hybride. Le Suédois Mattias Ekström est le représentant de la firme aux anneaux qui s'en est le mieux tiré lors de cette spéciale en concédant... 1h30 sur Al-Attiyah !

Au classement des protos légers, l'Espagnol Seth Quintero (buggy OT3) s'est offert le doublé. Le vainqueur de l'étape a croisé le fer avec Guillaume de Mevius (buggy OT3) mais le Brabançon perdait pied ensuite en étant annoncé à l'arrêt au km 261.

En moto, la victoire est revenue à l'Australien Daniel Sanders (KTM), qui a devancé de 2 min 07 le Chilien Pablo Quintanilla (Honda) et de plus de huit minutes le champion du monde autrichien Matthias Walkner (KTM), suivi par le jeune Américain Mason Klein, un débutant de 20 ans, lui aussi sur KTM. Le Belge Jérôme Martiny (Husqvarna) a terminé 24e à 40:49.

Demain, les concurrents affronteront l'Etape 2 de Ha'Il-Al Artawiyah avec 338km de spéciale et 230km de liaison. A noter qu'en raison des fortes intempéries s'abattant dans la région, les rescapés auront droit à une assistance technique au soir, le bivouac de Al Artawiyah étant condamné.