La deuxième partie de l'étape marathon a permis à Nasser Al Attiyah, vainqueur pour la cinquième fois sur cette édition (son 40e scratch en tout sur le Dakar), de reprendre plus qu'il n'avait perdu la veille en économisant la mécanique de son pick-up Toyota. A quatre étapes de l'arrivée, le Qatari compte désormais 4'50 d'avance sur la Mini d'un Stéphane Peterhansel donnant l'impression de parfaitement gérer la situation et de ne pas craquer sous la pression.


Deuxième de l'étape, Carlos Sainz est revenu à 38.55. L'Espagnol sait bien que sauf miracle, il ne conservera pas sa couronne. A la régulière, le deuxième pilote Mini ne peut raisonnablement plus revenir sur les deux leaders. Le Polonais Przygonski et l'Espagnol Roma complètent toujours le Top 5 absolu.

En motos, parti avec le plus petit avantage, le Chilien Nacho Cornejo Flori a remporté la spéciale 1'05 devant Toby Price, le tenant du titre Ricky Brabec complétant le tiercé. Cela permet au pilote Honda de faire passer son avance à 1'06 sur la KTM de l'Australien, Sam Suderland, désormais troisième, pointant à 5'57. La victoire finale devrait à priori se jouer entre ces trois-là.