Attraction de l'épreuve, Fernando Alonso termine 11ème de la première journée.

L'histoire retiendra que c'est un pilote lituanien qui a pointé en tête à l'issue de la première étape de la première édition du Dakar à se dérouler en Arabie Saoudite. Vaidotas Zala a créé la surprise en damant le pion à tout le monde au volant de son Mini JCW couvé par le Team X-Raid. Zala, qui dispute son 5ème Dakar, a bouclé les 319km entre Djeddah et Al Wahj en 3 heures et 19 minutes. Gageons que ce leadership ne durera pas mais gageons que cette performance est bien sympathique pour le pilote des pays baltes.

MINI Team X-Raid réalise un très probant triplé à l'issue de cette première étape puisque Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz complètent le tiercé du jour. Le Français et l'Espagnol sont à moins de trois minutes de leur équipier. Désavantagé par sa position d'ouvreur et victime de trois crevaisons, Nasser Al-Attiyah (Toyota) est 6ème mais est déjà relégué à plus de cinq minutes. Bernhard Ten Brinke (Toyota), qui est copiloté par le Belge Tom Colsoul, est 5ème devant le Français Matthieu Serradori (Century) qui peut compter sur le Belge Fabian Lurquin à la navigation.

Pilote le plus médiatisé de cette édition 2020 du plus célèbre des rallyes-raids, Fernando Alonso (Toyota) a conclu la première étape au 11ème rang. Le double champion du monde de F1 a concédé plus de 15 minutes sur Zala. L'Asturien devance même un de ses équipiers, le Sud-Africain Giniel de Villiers, qui a vécu une étape très difficile en perdant pas moins de 23 minutes. C'est déjà fini en revanche pour Romain Dumas (RD Limited). Le Français a été victime d'un début d'incendie au kilomètre 65 qui l'a contraint à l'abandon.

Ce lundi, les concurrents devront rallier Al Wahj à Neom avec un peu moins de 300 bornes à parcourir et où la navigation jouera un rôle crucial.