L'Espagnol a arraché une roue et laissé 2h30 dans sa mésaventure.

Fernando Alonso ne sera pas resté très longtemps dans le premier peloton de ce Dakar 2020. Le pilote-vedette de cette première édition en Arabie Saoudite est parti à la faute au kilomètre 160... alors qu'il pointait à la quatrième place ! Le diagnostic est sans appel pour l'Asturien : roue arrachée et plus de 2h30 perdues dans la mésaventure. Le double champion du monde de F1 vient de prendre une sacrée leçon d'humilité...

Toyota qui pleure... et qui rit. Après une première étape chahutée, le constructeur nippon remporte la deuxième étape entre Al Wahj et Neom. Cette journée de près de 400 km aurait dû revenir au héros local Yazeed Al Rahji mais celui-ci est parti à la faute en vue de l'arrivée. Giniel De Villiers n'en demandait pas tant pour être déclaré vainqueur du jour. Le solide Sud-Africain a devancé de près de 4 minutes l'Argentin Orlando Terranova (Mini) dont la régularité lui permet de pointer en tête du classement absolu. Khaled Al Qassimi (Peugeot) est 3ème devant Matthieu Serradori (Century), Nasser Al-Attiyah (Toyota) et Carlos Sainz (Mini). Mauvaise journée en revanche pour Stéphane Peterhansel (Mini), en proie à des soucis de direction.

Au classement cumulé, Terranova mène donc la danse pour 4:43 devant Sainz et 6:07 devant Al-Attiyah. Demain, les concurrents feront une boucle autour de la ville futuriste de Neom avec une expédition jusqu'à la frontière jordanienne, des passages de canyon mais aussi le passage au point culminant du Dakar, à 1400 mètres d'altitude.

© DR