Avec ces 465 km entre Al Qaisumah et Riyadh, cette quatrième étape était la plus longue du Dakar. Elle n'a pourtant pas amené de changement au classement général.

En tête durant les trois quarts de la spéciale, le Sud-Africain Henk Lategan a été stoppé à une centaine de km de l'arrivée suite à un souci à la roue arrière droite. La victoire est donc revenue au pilote Toyota saoudien Yazeed Al Rajhi avant qu'il n'écope d'une pénalité de deux minutes pour excès de vitesse lors du passage d'un village. Du coup, c'est son équipier et leader Nasser Al-Attiyah qui s'adjuge son 2e succès partiel et augmente encore son avance de 25 petites secondes sur Sébastien Loeb, deuxième du jour et au général. Troisième de l'étape, Carlos Sainz, premier à l'élancer ce matin, remonte au 16e rang du classement absolu. Moins de succès par contre pour son équipier Stéphane Peterhansel à nouveau contraint d'attendre le camion d'assistance suite cette fois à un bris d'amortisseur. Nani Roma a aussi perdu beaucoup de temps à l'arrêt sur la piste suite à un problème mécanique affectant son buggy BRX Hunter Prodrive.

Du côté des prototypes légers T3, nouveau succès pour l'Américain Seith Quintero, 7'50 devant Guillaume de Mevius qui aujourd'hui n'a pas rencontré de souci.

En motos, Joan Barreda a signé son deuxième scratch sur ce Dakar. Sam Sunderland (Gas Gas KTM) conserve la tête avec 3' d'avance sur Matthias Walkner (KTM) et 4'54 sur Adrien Van Beveren (Yamaha).