Quatrième vainqueur d'étape différent en autant de journées !

Disputée sur un total de 672 kilomètres, la 4ème étape entre Neom et Al'Ula était annoncée globalement roulante mais avec une place toujours aussi cruciale pour la navigation. Cela a donné lieu à une journée très animée, une fois encore. Le principal fait du jour était la pénalité infligée à Nasser Al-Attiyah (Toyota). Le Qatari a écopé d'un passif de 3 minutes pour avoir "bouchonné" un autre concurrent. Cette sanction aura des conséquences sur le résultat du jour...

Stéphane Peterhansel (Mini) avait à coeur de remettre les pendules à l'heure. Le Français a sorti la grosse attaque pour devenir le quatrième vainqueur d'étape différent en autant de journées de course sur le Dakar 2020. La seule alerte de "Monsieur rallye-raid" était un léger moment d'égarement qui ne l'empêchait pas toutefois de garder le dessus sur ses rivaux. Nasser Al-Attiyah termine 2ème de l'étape, à 2:26 de Peter. Ah, sans cette pénalité de 3 minutes... Néanmoins, dans son malheur, le tenant du titre ne devra pas ouvrir la route demain.

Carlos Sainz (Mini) limite la casse en terminant 3ème de la journée à 7 minutes de son équipier. Le Madrilène garde les rênes du général. Yazeed Al Rajhi (Toyota) échoue au pied du podium devant Matthieu Serradori (Century), Giniel De Villiers (Toyota), Bernhard Ten Brinke (Toyota), Jakub Przygonski (Mini) et Orlando Terranova (Mini). Fernando Alonso (Toyota) fut moins en verve que la veille avec le 12ème chrono de la journée. L'Asturien a concédé 26 minutes et 21 secondes sur Peterhansel.

Demain, les concurrents avaleront 211km de liaison et 353km de spéciale. Au programme, grandes collines de sable, herbes à chameaux et rochers volumineux.

© DR