On a beaucoup parlé ces derniers jours de Fabian Lurquin ou Ghislain de Mévius qui ont porté haut les couleurs nationales sur le Dakar. Mais d'autres Belges sont encore dans la course alors que le point de mi-parcours. Si le plus célèbre des rallye-raids a évidemment fait pas mal de déchet, plusieurs de nos compatriotes réalisent des prestations honorables dans leurs catégories respectives. Pour certains, une place d'honneur est à portée de main. Pour d'autres, il s'agira avant tout de rejoindre l'arrivée en ordre utile.

Jérôme Martiny fait parler de lui pour sa première participation au Dakar. Ce Liégeois de 34 ans, pompier dans la vie active, dompte une Husqvarna privée avec brio puisqu'il figure dans le Top 40 du classement motos, à une belle 37ème place, à 2h40 du leader Sam Sunderland (GasGas). "Le but, c’est de rouler à 80% pour ne pas tomber, ne rien abîmer et ne pas me faire mal", martelait Jérôme avant le départ. "L’objectif, c’est de franchir la ligne d’arrivée". Jusqu'à présent, la feuille de route est suivie à la lettre. Ayant déjà couru au Dakar en Amérique du Sud, Mikael Despontin (KTM) est un peu plus loin, en 53ème position, avec comme ambition de voir Djeddah le 14 janvier.

Tandis que Fabian Lurquin navigue Sébastien Loeb pour une place sur le podium en Autos, la famille Imschoot frappe aux portes du Top 30. Erwin et Olivier sont en effet 31èmes sur leur buggy Optimus MD à 2 roues motrices. Ils sont à 4h45 de Nasser Al-Attiyah. Copiloté par le Français Nicolas Delangue, Alexandre Leroy est 36ème sur son buggy Century engagé par la structure SRT de Matthieu Serradori. En SSV, Serge Bruynkens, qui fait équipe avec le Holland Jan De Wit, figure en 35ème position sur un BRP Can-Am. On notera par ailleurs que suite à l'abandon de Guillaume de Mevius, il n'y a plus de Belge en lice dans la classe des protos légers.

Si les Kamaz russes réalisent actuellement une OPA sur la catégorie des camions, les Iveco du Team De Rooy sont en embuscade. Sur le n°506 que copilote le Hollandais Martin Van den Brink et qui pointe en 7ème position, on retrouve Peter Willemsen qui officie à la navigation. Dix-neuvième place pour Jan Van der Vaet qui copilote le Hollandais Pascal De Baar sur le Renault n°518.

Enfin, en Classic où l'Espagnol Jesus Fuster Pliego mène la danse sur Mercedes Classe G, Tom De Leeuw, Cédric Feryn et Bjorn Burgelman sont 8èmes sur camion Mercedes. La Porsche 911 Safari engagée par le team G Rally pour le duo américano-belge et féminin Lerner-Bossaert (en photo) est en 12ème position, juste devant Dirk Van Rompuy et Jean-Marie Lurquin sur Toyota. Pascal Feryn et Koen Wauters sont 18èmes sur Toyota Land Cruiser.

Demain, les rescapés avaleront pas moins de 701km pour rallier Riyadh à Al Dawadimi. C’est une région encore inexplorée par le Dakar que les pilotes vont investir pour la reprise des débats. Cette découverte débute par une centaine de kilomètres de dunes : on passe d’un erg à un autre sans bénéficier de répit. Après ce défi de franchissement d’une grande densité, le pilotage devient moins complexe, mais le labyrinthe de pistes pourrait occasionner des crises de nerfs dans les habitacles ! On rappellera que les concurrents du Dakar Classic ne suivent pas exactement le même parcours que les modernes afin de ménager un peu plus les mécaniques.