Nasser Al Attiyah (Toyota Gazoo Racing Overdrive) a remporté en ce début d'après-midi le prologue de la 43e édition du Dakar, la deuxième se disputant en Arabie Saoudite. Il a toutefois été classé à égalité avec Brian Baragwanath. Parti 38e sur son Century CR6, le Sud Africain a créé la première surprise de ce Dakar et s'élancera donc 2e demain de la première étape longue de 277  km entre Jeddah et Bisha.

Sur un tracé de 11 km de pistes sablonneuses, le Qatari et le Sud-Africain ont devancé de huit secondes le Hilux du héros local Yazeed Al Rajahi et de douze le troisième 4x4 japonais assisté par l'équipe hutoise Overdrive du Polonais Jakub Przygonski. C'est donc au vainqueur de l'édition 2019 que reviendra, ce dimanche, le privilège de s'élancer en premier, les compteurs étant remis à zéro à l'issue de ce prologue ne servant qu'à déterminer l'ordre de départ de la première étape.

Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota Overdrive) assisté de notre compatriote Tom Colsoul s'est classé 5e à 14 secondes, à égalité avec l'Argentin Orlando Terranova sur la première Mini, devant l'autre équipier belge Fabien Lurquin (8e donc), copilote du Français Serradori sur son buggy SRT.

Départs prudents des Mini X-Raid des autres favoris que sont Stéphane Péterhansel (14e) et surtout Carlos Sainz (28e à 36 secondes pour le dernier vainqueur en date), mais aussi de Sébastien Loeb, 10e de cet apéritif sur son nouveau buggy Prodrive du Barhein Team X-Trême.

Sur deux roues, c'est le tenant du titre, l'Américain Ricky Brabec qui s'est montré le plus rapide sur sa Honda. Il a précédé de six secondes l'autre Honda de l'Espagnol Johan Barreda de treize le rookie australien Daniel Sanders.