Le vainqueur du prologue a relégué l'Argentin Kevin Benavides (Honda) à 1:16. L'Autrichien Matthias Walkner (KTM) a réalisé le troisième temps à 2:36.

Joan Barreda (Honda), vainqueur de la deuxième étape, a perdu beaucoup de temps lors de l'épreuve qui comportait quelques dunes de sable mais également des sections rapides et techniques. Après avoir cédé près de 25 minutes (24:49), l'Espagnol a perdu la tête du classement général.

L'Américain Skyler Howes (KTM), qui a terminé 4e de l'étape à 6:16, est le nouveau leader. Il compte 33 secondes d'avance sur Kevin Benavides. Le Français Xavier De Soultrait (Husqvarna), 6e mardi à 8:50, est 3e à 1:28. Price se retrouve 4e à 1:52 de Howes.

Nouvelle victoire d'Al-Attiyah en autos, Peterhansel reste en tête, Lurquin 3e

Parti en tête, après sa victoire lundi, Nasser Al-Attiyah (Toyota) a signé le meilleur temps de la 3e spéciale mardi. Déjà lauréat du prologue, samedi, le Qatarien a devancé l'autre Toyota officielle celle du Sud-Africain Henk Lategan, relégué à 2:27. Le Français Stéphane Peterhansel (MINI), victime d'une crevaison, a pris la 3e place à 4:05. Grand perdant de la journée, outre le duo Bernhadt Ten Brinke/Tom Colsoul accidenté, l'Espagnol Carlos Sainz. Le vainqueur 2020 s'est égaré sur le parcours et a concédé plus d'une demi-heure (31:02).

Fabian Lurquin et son pilote français Mathieu Sarradori (Century) ont pris la 8e place à 16:05.

Le Français Sébastien Loeb (BRX) a signé le 6e chrono à 13:14.

Au général, Peterhansel conserve la première place. Lui qui comptait 6:37 d'avance sur Sainz et 9:14 sur Al-Attiyah avant le départ, n'en possède plus que 5:09 sur le vainqueur du jour. Serradori-Lurquin montent sur le podium à 26:21. Sainz est 4e à 33:34, Loeb 6e à 45:49.