Van Bellingen-Coens au volant d'une M3 remise à neuf

FRANCORCHAMPS Battue par Renault (21 à 18) au niveau du nombre d'autos engagées, la marque bavaroise reste bien la plus grande référence en matière d'endurance pour voitures de Tourisme. Pourtant, si la firme au losange n'a elle encore remporté aucune course de longue haleine dans notre pays, la dernière grande victoire d'une BMW chez nous sur 12 H ou 24 H remonte déjà à 1998 lors du double tour d'horloge spadois. Un sacré bail qui risque fort de se prolonger en la regrettable absence cette année de la M3 Silhouette 2e ici la saison dernière de Marc Lupant et de Patrick Slaus. Non seulement les champions 2006 ne seront pas au départ mais le propriétaire du team Euromaster n'a pas réussi à louer son bolide, le trio Deman-Loix-Muyntjens étant contraint à déclarer forfait suite à des problèmes de liquidité pour le 2e et d'entente entre les deux autres.

Dès lors, les Béhème Tourisme normales pas assez rapides par rapport aux châssis tubulaires (on surveillera tout de même celles de l'Anglais Hardman ou de l'Italien Me- lo- ni), on ne pourra compter que sur la Silhouette KS Motorsport de Steve Van Bellingen et de Damien Coens pour jouer les trouble-fête. Troisièmes du championnat à un point des coleaders après leur succès chanceux (ils peuvent mettre un verre au commissaire distrait à la sortie de la pitlane, au pilote de la safety car et au directeur de course Laurent Voogt) de Dijon, les deux compères ont bien préparé leur coup : "Patrick Païez a mis beaucoup de nouvelles pièces. On a dégonflé notre moteur de 40 à 45 chevaux afin de jouer au ma- ximum la carte de la fiabilité ", confie le patron et pilote de pointe de KS, Steve Van Bellingen. "Notre équipe a l'expérience de l'endurance. On a également fait appel à Ruben Maes com- me troisième pilote. Un jeune très rapide qui respecte la mécanique."

La tactique du patron de Stand 21 Belgique et de son ami le pasteur ? "Essayer de suivre les stars. On veut réaliser une bonne opération dans l'optique du championnat. On va partir lentement, le but étant d'essayer de monter sur le podium à l'arrivée." Avec qui ? "Moi, je vois bien la Jaguar et la Renault de Mollekens."

Mais attention, en cas de victoire dimanche matin, les deux équipages vainqueurs à Dijon, déjà lestés ici de 75 kilos, embarqueront 50 kg de plomb supplémentaires pour le reste de la saison. Un trop lourd fardeau pour des candidats au titre...



© La Dernière Heure 2007