La 69e édition des 12H de Sebring a vu la victoire au terme d'un final extraordinaire du proto Cadillac DPI JDC-Miller Motorsport de Sébastian Bourdais, Tristan Vautier et Loïc Duval résistant jusqu'au bout, malgré un aileron endommagé, à la Mazda de Olivier Jarvis et Harry Tincknell.

Succès Porsche en GTE avec la 911 privée Weather Tech de Mathieu Jaminet, Matt Campbell et Cooper McNeil devançant Corvette et BMW, mais aussi en GTD.

Dans la plus petite catégorie réservée aux GT3, on a assisté à la domination des Belges. Parti en pole, Jan Heylen (Wright Motorsport) aurait dû conserver son titre floridien sans deux pénalités. La première pour avoir bougé lors du départ et la seconde pour un nombre trop important d'intervenants sur sa monture lors d'un pitstop. Malgré cela, notre compatriote est remonté au deuxième rang à deux secondes à peine de la Porsche Pfaff Racing de Laurens Vanthoor, Lars Kern et et Zach Robichon. Une belle revanche après les déboires de Daytona et des essais, un souci d'ABS lors de la qualification les obligeant à s'élancer en fond de grille. Principal artisan de cette spectaculaire remontée, le Limbourgeois a effectué un dépassement musclé mais jugé sportif sur la Lexus de Zach Veach lors de l'avant-dernier redépart après un « yellow ». Au final, Laurens a donc devancé de peu son ancien mécanicien de kart, les deux fêtant leur doublé ensemble.