Tout commence par un événement dramatique 48 heures avant le départ du Dakar. Le buggy DXX d'Alexandre Pesci a pris feu lors du Shakedown. Un élan de solidarité entre pilotes s'est alors rapidement mis en place. Le 44e Dakar démarre par une journée riche en émotions. Voici l'histoire.

Il y a des jours où la magie des fêtes de fin d'année est bien là. Lors de la dernière séance d'essais, Alexandre Pesci sent une odeur dans son buggy DXX #251. Le temps d'évacuer le véhicule, un incendie se déclare et se propage rapidement sur toute la partie moteur malgré l'activation du système d'extincteur automatique présent à bord. La voiture complètement calcinée démoralise l'équipe RD Limited de Romain Dumas qui vient de terminer une longue préparation pour aborder le mythique rallye-raid dans les meilleures conditions.

Face à cette situation désespérée, Romain Dumas intervient et avec panache offre immédiatement les clés de son buggy à Pesci qui n'est autre que le président des montres Rebellion. Ce geste chevaleresque donne l'opportunité à Pesci de prendre le départ de la course. Lui qui ne dispute qu'une course par an, celle qui fait rêver, le Dakar, peut ainsi continuer l'aventure !

Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, l'initiative altruiste de Romain Dumas est récompensée par une action généreuse et bienveillante signée par un autre ambassadeur de Rebellion, Nasser Al-Attiyah. Le favori de cette édition 2022 a mis à disposition son Toyota Hilux avec lequel il a participé à la course l'an dernier. Romain Dumas pourra ainsi se présenter sur la ligne de départ avec une machine redoutable et éprouvée, qui a remporté le Rally Hail en Arabie Saoudite, la Coupe du monde des rallyes tout-terrain et a pris la deuxième place du Dakar en 2021. La voiture est déjà arrivée au bivouac et a déjà été lettrée par l'équipe française.

"Nasser comptait la mettre dans son musée", explique Romain, cité par L'Equipe. "On a fait rapatrier la voiture dans la nuit, elle était à 11 heures d'ici. Elle est arrivée ce vendredi matin. On essaye de rassembler les bouts mais elle est prête à rouler".

Alors qu'il s'était mis volontairement sur la touche quelques heures plus tôt, le double vainqueur des 24 heures du Mans pourra également participer au plus beau des rallyes-raids avec l'équipe Rebellion. La mésaventure qui aurait pu tourner au drame s'est transformée en une démonstration exemplaire de solidarité. C'est aussi ça, le Dakar !