Sans l'argent de Pyramid, on cherche une solution pour rouler en Grèce


CUL-DES-SARTS Mais de qui se moque-t-on au sein du team First Motorsport ? Des journalistes, c'est un fait. Depuis des semaines, Willy Collignon et Frédéric Baugniet, les propriétaires, sont aux abonnés absents. Normal vu que les millions promis depuis maintenant six mois par ce dernier, beau parleur, ne sont toujours pas arrivés. Aux dernières nouvelles, il manquerait une signature à ING pour débloquer les fonds d'une Pyramid ressemblant de plus en plus à un mirage. En attendant, Skoda et François Duval touchent, eux, le fond. La belle histoire écrite l'an dernier ensemble tourne au ridicule. De forfaits en reports, d'annulations en promesses non tenues, Skoda et Duval, piégés, perdent du crédit. Mais pourquoi l'im- portateur et notre n°1 continuent-ils à jouer dans cette mauvaise pièce ?

Tout simplement parce qu'ils n'ont pas d'autre choix. First a déjà dépensé une partie du budget de Skoda Import, obligé de remiser pour tenter de se refaire. Et, sans contrat signé, Duval attend la première proposition sérieuse en WRC pour s'enfuir. Aujourd'hui, après l'annulation des tests annoncés au lendemain du forfait sarde, la participation à l'Acropole la semaine prochaine dépend uniquement du bon vouloir de Skoda Belgique qui, pour sauver momentanément la face, pourrait se porter seul garant des 150.000 euros nécessaires pour décoller dimanche vers la Grèce. On est loin du deal prévu mais c'est cela ou rien car, au bord de la faillite, Collignon ne dépensera plus l'argent qu'il n'a pas. Mais peut-être qu'aujour- d'hui on recevra un communiqué Skoda-First nous disant que tout va bien, que le problème n'est pas l'argent, qu'ils ont acheté une 4e Fabia, un nouveau jet privé et que les tests en France seront remplacés par un rallye en Egypte. Au pays des pyramides...



© La Dernière Heure 2007