D'Ambrosio et Vandoorne terminent au-delà du Top 10.

L'ePrix de Marrakech ne restera pas dans les mémoires de Jérôme d'Ambrosio (Mahindra) et Stoffel Vandoorne (Mercedes). En s'élançant depuis la septième position, d'Ambrosio pouvait espérer marquer des points précieux. La course est hélas allée de travers pour le Bruxellois qui a perdu des places au fil des tours, sa monoplace ayant singulièrement perdu de sa superbe malgré le Fan Boost. JDA termine à une anonyme 13ème place. Guère pour Vandoorne, le Courtraisien n'ayant jamais sur s'extirper du ventre mou du peloton pour finir 15ème.

Antonio Felix da Costa (Techeetah) s'est montré impérial en Afrique du Nord. Qualifié en pole position, le Portugais n'aura perdu le leadership que quelques instants à la mi-course au profit de Maximilian Günther (BMW). L'ex-pilote DTM allait rapidement récupérer son bien et creuser l'écart en profitant des escarmouches entre Günther et Jean-Eric Vergne (Techeetah) revenu de nulle part. Da Costa décroche sa première victoire de la saison.

Derrière, Jean-Eric Vergne aura crû offrir le doublé à Techeetah jusque dans le dernier tour. Mais dans l'avant-dernier virage, le Parisien fut victime d'une attaque imparable de Günther. Après sa victoire de Santiago, l'Allemand offre une médaille d'argent bienvenue à BMW tandis que Vergne cueille son premier podium de l'année et lance enfin sa saison. Sébastien Buemi (Nissan-e.dams) termine sur les talons des deux hommes.

Très incisif, Edoardo Mortara (Venturi) se hisse dans le quinté de tête et précède Mitch Evans (Jaguar). Parti en dernière position, celui qui est arrivé à Marrakech en leader du championnat a signé une remontée fantastique pour limiter la casse. Septième place pour Lucas di Grassi (Audi) devant André Lotterer (Porsche), qui s'est effondré en fin de course. Oliver Rowland (Nissan-e.dams) et Sam Bird (Virgin) entrent également dans les points.

Prochaine manche dans les rues de Rome le 4 avril.