Un beau gâchis. Stoffel Vandoorne pouvait signer un carton plein ce samedi à Rome. Malheureusement, le premier acte du week-end dans la capitale italienne ne s'est pas du tout passé comme prévu pour le Courtraisien. Le pilote Mercedes était d'abord victime de la manoeuvre un peu trop optimiste d'André Lotterer (Porsche) après quelques hectomètres et chutait en 13ème position. A l'issue d'une belle remontée, Stoffel était remonté en 5ème position.

Mais tout s'écroulait quand il devait éviter Lucas di Grassi (Audi), en rade. Devant élargir la trajectoire, il était déstabilisé par une bosse du circuit romain et tapait le mur. Comble du malheur pour Mercedes, Nyck de Vries ne pouvait éviter le contact. Zéro pointé donc pour la marque allemande à l'issue de cette première course européenne de la saison, si ce n'est les trois points marqués par Vandoorne grâce à sa pole.

Jean-Eric Vergne n'en demandait pas tant pour s'imposer. Le pilote DS-Techeetah passait au travers des embuches pour s'imposer. Une victoire qui fait du bien pour JEV, défait l'an dernier par son équipier Antonio Felix Da Costa et qui avait été victime d'un gros crash en essais libres. Bonheur également chez Jaguar avec Sam Bird et Mitch Evans qui prennent les premiers accessits. La faillite des Mercedes fait la joie de Bird qui prend la tête du championnat alors qu'Evans marque un point supplémentaire grâce à son meilleur tour en course. Le "God save the Queen" a retenti dans le box de l'écurie britannique.

Malmené pendant l'ePrix, Robin Frijns (Virgin) sauve une quatrième place devant Sébastien Buemi (Nissan). On retrouve ensuite René Rast (Audi) qui sauve la mise pour la marque aux anneaux, tout comme son poursuivant Pascal Wehrlein pour le compte de Porsche. Alex Lynn (Mahindra), Maximilian Günther (BMW) et Nick Cassidy (Virgin) complètent le Top 10.

Rendez-vous demain à 13 heures pour la deuxième course du week-end en Formula E.