Yesssss !!! Le contraste avec la désillusion de la veille est colossal. Qualifié en quatrième position, Stoffel Vandoorne a réalisé une course solide de bout en bout lors de l'ePrix de Formula E à Rome. Le pilote Mercedes profitait de l'erreur du poleman Nick Cassidy (Virgin) dès les premiers hectomètres pour gagner une position, avant de prendre le meilleur sur Norman Nato (Venturi) et Pascal Wehrlein (Porsche).

Stoffy allait par la suite habilement gérer le sprint final après le regroupement du peloton suite au crash de René Rast (Audi). Deuxième victoire en Formula E pour Vandoorne qui lance enfin sa saison après trois premières courses difficiles. La deuxième marche du podium est occupée par Alex Sims (Mahindra) qui offre un résultat qui fait du bien à l'ancienne écurie de Jérôme d'Ambrosio. Troisième position pour Norman Nato mais le Français était ensuite disqualifié pour avoir utilisé trop d'énergie.

Après avoir momentanément mené la course, Pascal Wehrlein récupère donc la troisième marche du podium pour le compte de Porsche. La deuxième Venturi, celle d'Edorado Mortara, finit 4ème devant Maximilian Günther (BMW), Mitch Evans (Jaguar), Antonio Felix Da Costa (Techeetah), Sébastien Buemi (Nissan), Tom Blomqvist (NIO) et Nico Müller (Dragon). Vainqueur la veille, Jean-Eric Vergne (Techeetah) échoue aux portes des points.

Parmi les déceptions de la journée, en plus de la faillite des deux Audi, Nyck de Vries (Mercedes) s'est accroché dans le dernier tour avec le leader du championnat, Sam Bird (Jaguar). Le Hollandais et le Britannique ne voyaient pas l'arrivée. Quinzième place seulement pour André Lotterer qui avait écopé d'un stop and go en début de course pour assistance sur la grille hors délais.

© DR