Le pilote italien affole tous les statisticiens

Motocyclisme

BRUXELLES Sacré champion du monde en Malaisie, sur un circuit considéré comme complet au niveau du pilotage, Valentino Rossi compte désormais neuf titres, dont sept dans la catégorie reine , à son palmarès. Après 14 ans de carrière, l’Italien n’est plus distancé que par l’Espagnol Angel Nieto, détenteur de 13 titres mondiaux dans les petites cylindrées, et par son compatriote Giacomo Agostini qui a remporté 15 titres mondiaux, la plupart au guidon d’une MV Agusta intouchable à l’époque. Depuis ses débuts, Valentino Rossi a accumulé les victoires, affolant tous les statisticiens.

Pour ceux qui le suivent, Rossi est un personnage inégalable au niveau de la longévité, du charisme, du talent et de la disponibilité. “Il est vraiment le plus grand pilote de tous les temps !” lance simplement Bernard Ansiau, son fidèle mécanicien belge.

En attendant de franchir le cap des dix, à l’image de Stefan Everts en motocross, Rossi est un pilote d’exception, perfectionniste jusqu’au bout des doigts. Hormis un passage assez délicat entre 2006 et 2007, il a toujours témoigné de régularité pour offrir, cette année, son quatrième mondial à Yamaha. Mais son talent n’explique pas tout.

Il faut, en effet, y ajouter un sens inné du spectacle en toute circonstance que le public apprécie.

Dans le viseur de Valentino Rossi pointe désormais le nombre 122, record de victoires d’Agostini…

Et le Docteur en est à 103.

Affaire à suivre !



© La Dernière Heure 2009