Motocross

Sur sa lancée de Koersel, Joël doit poursuivre sa récolte de victoires

LOMMEL Semaine plutôt chargée pour Joël Smets. Tout juste le temps de récupérer, après les efforts de Koersel, et de se livrer à l'indispensable décrassage, qu'il prenait l'avion pour Milan où il s'est entretenu avec divers sponsors italiens qui lui fournissent ses pièces d'équipement.

De Milan, nouveau vol vers Vien- ne, suivi d'un parcours autoroutier assez bref jusqu'à l'usine KTM de Matighofen.

Caucus avec Kurt Nicoll, histoire de planifier définitivement la saison. Retour à Dessel ce samedi. Pour être à pied d'oeuvre, demain, sur le circuit de Lommel.

Joël compte bien y cueillir un nouveau succès. Il s'est rendu compte, dimanche dernier, que sa condition a déjà atteint un niveau plus élevé que celui qu'il prévoyait lorsqu'il a repris l'entraînement.

Tout fonctionne donc à merveille, aussi bien l'homme que sa machine. Il est vrai que, depuis l'an dernier, sa KTM n'a subi que quelques ajustements mineurs.

En principe, les participants de Koersel se retrouveront à Lommel sauf Stefan Everts et Marnicq Bervoets. Leurs obligations envers leur team italien et Michele Rinaldi sont strictes; ils rouleront donc à Cingoli, où ils pourront voir à l'oeuvre Patrick Caps. Ce déplacement en Italie enchante par ailleurs Stefan Everts, tout heureux de pouvoir s'aligner sur un circuit sec avec sa Yamaha. `Le temps est parfait, et le terrain également, e réjouit-il en effet. Alors qu'en Belgique, pour le moment´ Un troisième belge, Filip Van Dijck, sera également de la partie.

A propos des organisateurs italiens, notez que ceux de Montevarchi, la semaine dernière, avaient programmé une seule manche de 40 minutes plus 2 tours pour les 500cc. Histoire de s'aligner, déjà, sur le schéma des prochains Grands Prix.

Les deux Yamaha boys absents, Joël Smets devrait, en principe, s'attribuer un bouquet supplémentaire, sur un circuit qu'il connaît comme sa poche.

Notez qu'avec les excellents pilotes hollandais en piste, il n'aura pas la vie facile. La deuxième épreuve de la saison va très certainement se résumer à un derby Belgique - Pays-Bas dimanche sur le lourd circuit sablonneux du Heeserbergen. Car Marcel Van Drune, Oscar Vromans et Gert-Jan Van Doorn, notamment, sont bien décidés à lui mettre des bâtons dans les roues.

Tout comme les déjà très affûtés Peter Iven et Peter Nijs et le toujours dangereux Avo Leok, qui n'oublie pas qu'il a gagné un Grand Prix de Belgique sur ce terrain.