Les débuts d'Amaury Cordeel en Formule 2 sont pour le moins compliqués. L'apprentissage de l'anti-chambre de la F1 est dur, très dur, pour le jeune belge. N'ayant pas encore ouvert son compteur de points après six meetings, il a également été impliqué dans plusieurs incidents pour lesquels il a été jugé responsable. Déjà à Monaco, Cordeel avait une épée de Damoclès au dessus de la tête, risquant la suspension pour la manche suivante. Ce qui s'est hélas produit à Bakou le week-end dernier.

Dès le premier tour de la course 2, un accrochage entre le pilote du Van Amersfoort Racing, qui décollait sur la monoplace d'Olli Caldwell (Campos), provoquait la sortie de la voiture de sécurité. La fin d’un week-end difficile pour Cordeel, parti du fond de grille. Les stewards le reconnaissaient par la suite coupable de l'accrochage avec Caldwell, de quoi entraîner une suspension pour la manche suivante à Silverstone, le jeune Belge ayant accumulé trop de points de pénalité. La sanction est dure mais elle est irrévocable. Cordeel retrouvera son baquet au Red Bull Ring mais devra reculer de trois places sur la grille de départ.

On espère une deuxième partie de saison plus clémente pour l'ancien champion de Formule 4 espagnole.