Les Mosler et la Corvette accablées, les Porsche déjà dominatrices

ZOLDER Une chose est certaine : le passage à la réglementation GT3 a permis de vivre une première partie de course assez extraordinaire à Zolder. En effet, durant les trois premières heures, plus de dix changements de leader ont tenu en haleine les milliers de spectateurs rassemblés autour de l'anneau limbourgeois : Corvette, Mosler de Radermecker, Mosler de Vosse, Porsche de Soulet, Porsche de Bouvy, Porsche de Schreurs...

Rapidement, la Mosler de Radermecker-Lémeret-Van de Poele-Bouchut perdait le contact à lasuite de soucis de jante frottant la carrosserie. Un peu plus tard, c'était l'autre MT900R du team, celle de Vosse-Lambert-Lefort-Kelders, qui sortait de la route à la suite d'un contact avec un attardé. Elle était deuxième à cet instant.

Comme prévu, les premiers ennuis mécaniques venaient bouleverser la hiérarchie en début de soirée. Après avoir mené un moment les débats, la Porsche ProSpeed de Bouvy-Duval-Loix-Fumal perdait tout le bénéfice de son bon début de course à cause du remplacement de l'embrayage.

Peu après 22 heures, c'était au tour de la Corvette de PK Carsport de s'arrêter longuement à la suite d'ennuis de suspensions et de freins. La Z06 plongeait au classement, perdant toute chance de s'imposer. Maigre consolation : la Corvette a passé en tête le cap des 6 heures de course et ainsi grappillé quelques points pour le championnat.

Hier soir, alors que la fête battait son plein dans les paddocks de Zolder et bien avant le passage du cap de la mi-course, les Porsche se retrouvaient ainsi déjà facilement aux avant-postes. Mieux, ou pire encore c'est selon, une seule autre GT pointait à 23 heures dans le top 10 ! Troisième, la Viper AD Sport de Heylen et des frères Wauthers était bien seule face aux machines de Zuffenhausen, faisant preuve pour la plupart d'une fiabilité exemplaire.

La 997 GT3 de Verbist-Vancampenhoudt-Haane-Stielstra menait ainsi devant la première des 997 GT3 de chez GPR, menée par Soulet, Goossens et les frères Dumarey et la Viper, groupées en trois tours.

Avec plus de vingt tours de retard, la messe était dite pour les Mosler du team Gravity, la Corvette et la Porsche de Duval. Jusqu'à quelle position les quatre équipages les plus redoutables de l'épreuve pourront-ils remonter ? C'est la grande question de ces 24 Heures de Zolder, qui semblent cette année promise à une Porsche...