Le Limbourgeois décroche son premier résultat "à la régulière" dans l'ancienne cité lusitanienne.

ENFIN ! Après avoir été déclaré vainqueur en 2016 alors qu'il avait fini sur le toit, après ses deux abandons sur accident en 2017 et 2018, Laurens Vanthoor a vaincu la malédiction qui l'accablait à Macao. Le Limbourgeois a brillé en décrochant la médaille d'argent à l'issue de la course principale de la Coupe du Monde FIA GT qui réunissait la fine fleur du GT3 sur le tortueux circuit urbain asiatique.
Le pilote de la Porsche 911 n°99 ROWE Racing aura mis la pression sur l'Italien Raffaele Marciello (Mercedes) pendant la grande partie de la course, les deux hommes manquant de se sortir à plus d'une reprise. Dans le clan de Stuttgart, on intima à Laurens de laisser passer son équipier Earl Bamber afin qu'il tente de faire sauter le bouchon transalpin. En vain.
"Lello" décrochait le jackpot dans le Las Vegas oriental tandis que Vanthoor récupérait sa 2ème place à quelques encablures de l'arrivée. Un résultat de choix qui s'ajoute à la couronne en IMSA décrochée le mois dernier. Bamber complète le tiercé du jour.
L'autre frère Vanthoor a en revanche eu moins de réussite. Après sa sortie de la veille, Dries Vanthoor a hissé son Audi R8 du Team WRT au 8ème rang. Charles Weerts (Audi WRT), qui faisait office de rookie dans le peloton, termine à la 12ème place. Alessio Picariello n'a malheureusement pas vu l'arrivée.