Moteurs

Les plans existent avec un circuit tracé entre l’Atomium et les Palais du Heysel. Mais qui va payer les 13 à 15 millions nécessaires pour mettre sur pied un e-Prix de Bruxelles en 2017 ?

Après Londres voici quelques mois puis Paris lors de la saison 2, Bruxelles pourrait accueillir un e-Prix dès 2017 lors de la 3e saison de Formula E, le nouveau championnat de formule électrique lancé par la FIA et récemment soutenu par Greenpeace avec un étonnant spot à visionner sur Youtube où un ours polaire et une petite fille prennent du plaisir à voir passer les monoplaces de la FE.

Nous avons vu les plans de cet ambitieux projet avec un circuit tracé entre le Trade Mart, l’Atomium et le nouveau parking asphalté du Palais 12. Avec les stands sur le parking du Kinépolis.

Alain Courtois, premier échevin de la ville de Bruxelles, se dit « plutôt favorable à un projet qui n’en est qu’à ses balbutiements. »

Promoteur de cet événement, l’homme d’affaire liégeois Stephan Uhoda a rencontré la semaine dernière les autorités bruxelloises pour essayer de vendre un bien beau projet dont le coût est estimé entre 13 et 15 millions d’euros ce y compris les cinq millions de droits de plateau. Et il n’est pas ressorti rassuré…

La rentabilité d’un tel investissement n’est en effet pas évidente, même avec 50.000 spectateurs potentiels payants. Et les caisses de la ville ne sont pas pleines…

Alors verra-t-on un jour Jérôme D’Ambrosio courir dans les rues de Bruxelles comme lors des GP du début des années 60 ? Ce n’est pas impossible mais cela paraît actuellement franchement difficile…