Vandoorne et Wehrlein seront candidats au top 3.

Ah, le Mexique. Une terre mythique pour les Belges, où nos sportifs ont fait vibrer tout un peuple au siècle dernier. Du ballon au volant, l’Amérique centrale réussit également bien à nos compatriotes. Jérôme d’Ambrosio y a brillé aussi bien sous les couleurs de Dragon que de Mahindra. L’an dernier, le Bruxellois avait réalisé une folle remontée depuis le fond de grille pour cueillir une inespérée 4e place et prendre la tête du championnat.

Le début de la saison 6 n’a pas répondu aux attentes de JDA, qui voudra se refaire une santé dans le chaudron de Mexico. Après tout, il y a 12 mois, son équipier Pascal Wehrlein avait réalisé la pole position avant de rater la victoire dans les derniers mètres. "Nous ne devrions pas être inquiétés par nos problèmes de température de batterie ici mais il faudra faire attention aux pneus car le tracé est très abrasif", commentait Jérôme. "Notre but est de tout mettre ensemble pour faire le plein de points au championnat." Mais le Belge sur qui tous les regards se porteront est évidemment Stoffel Vandoorne. Le Courtraisien fait la Une ces derniers temps grâce à sa promotion chez Mercedes en F1 mais surtout par sa position de leader au championnat. Sur le Nouveau-Continent, Stoffy devra se méfier du peloton de chasse emmené par Alexander Sims et BMW. "Mexico est un endroit que j’adore et je me réjouis de le retrouver en qualité de leader de la Formula E", indiquait Vandoorne. "Avec le nouveau tracé, les dépassements seront plus fréquents et il faudra surveiller l’autonomie des batteries vu qu’on roulera plus souvent à pleine charge. Notre objectif est de faire le plein de points au championnat."

Et accentuer son avance serait le plus beau cadeau que Stoffel pourrait faire pour remercier Toto Wolff de sa promotion flatteuse au sein du giron allemand.