Avec 12 écuries et 24 voitures inscrites, la Formula E ne désemplit pas. Toutefois, les ouailles d'Alejandro Agag sont conscientes que cette septième saison pourrait bien marquer la fin d'une ère. Présent depuis la première édition du championnat 100% électrique, Audi fera ses adieux en fin d'année. BMW s'en va également, même si le constructeur munichois continuera à équiper officieusement Andretti Autosport. Et personne ne s'est encore manifesté pour prendre la place des deux géants allemands, même si on parle avec insistance d'Alfa Romeo, voire Maserati.

DS-Techeetah a dominé sans partage la série depuis l'avènement de la deuxième génération de monoplaces. La formation franco-chinoise repart logiquement avec le statut de grand favori avec ses gros bras nommés Antonio Felix Da Costa et Jean-Eric Vergne. Cette Saison 7 se fera cependant sans Xavier Mestelan-Pinon qui a rejoint la FIA. La plus grande menace devrait venir de Mercedes EQ Team. L'écurie allemande a achevé la saison écoulée en flèche, Stoffel Vandoorne décrochant son premier succès et le titre de vice-champion. On s'attend à ce que les Flèches d'Argent électrifiées entament 2021 comme 2020 s'est achevé : en flèche.

La troisième force sera assurément Nissan-e.dams. Malmené ces dernières années, Sébastien Buemi veut prouver qu'il est toujours là. Attention également aux trois mastodontes teutons que sont Audi, BMW et Porsche. Pour leur dernière saison officielle dans le championnat, les troupes d'Ingolstadt et de Munich voudront conclure en beauté. Avec des duos Lucas di Grassi-René Rast d'un côté et Maximilian Günther-Jake Dennis de l'autre, il n'y a aucune raison que ça n'aille pas. Porsche a pour sa part montré de belles choses l'an dernier mais doit monter en puissance. Pour ce faire, Zuffenhausen a recruté le rapide et teigneux Pascal Wehrlein aux côtés de l'Allemand de Nivelles André Lotterer.

Le peloton de chasse sera emmené par Jaguar, qui a convaincu Sam Bird de rejoindre Mitch Evans, Virgin Racing qui pourra toujours compter sur le véloce Robin Frijns, et Venturi Racing qui dispose du groupe propulseur Mercedes ainsi que d'un nouveau directeur en la personne de Jérôme d'Ambrosio. Mahindra, Dragon et NIO ne peut en revanche qu'espérer ramasser les miettes.

La Saison 7 de Formula E débute en cette fin de semaine avec un double manche dans les rues de Diriyah, en Arabie saoudite. Première étape ce vendredi avec les qualifications prévues à 14 heures, la course ayant lieu en nocturne à 18 heures. Bis repetita pour ce samedi.