Yes ! Yes ! Yes ! On savait que Stoffel Vandoorne était capable de gagner en Formula E. Le Courtraisien a manqué de réussite jusqu'à présent, la faute à une Mercedes manquant encore de fiabilité ou à des qualifications ratées. Ce jeudi soir à Berlin-Tempelhof, rien ni personne n'est venu menacer Stoffy. Partant depuis la pole position, Vandoorne a mené sa course avec maestria pour décrocher la première victoire de sa carrière. Après Jérôme d'Ambrosio à Marrakech la saison dernière, c'est la deuxième fois que la Brabançonne retentit en Formula E.

C'est la première fois depuis la Super Formula en 2016 que notre diable rouge monte sur la plus haute marche du podium. Cerise sur le gâteau, Stoffel termine vice-champion de la Saison 6. Nyck De Vries a joué à la perfection son rôle d'équipier en terminant deuxième pour priver Sébastien Buemi (Nissan) de points précieux. La remontada de Jean-Eric Vergne (Techeetah) jusqu'en 7ème position n'y a rien fait. Derrière le doublé des Flèches Noires électriques et Buemi, René Rast (Audi), Sam Bird (Virgin) et Lucas di Grassi (Audi) complètent le Top 6.

Derrière Vergne, Alex Lynn (Mahindra), Antonio Felix da Costa (Techeetah) et Edoardo Mortara (Venturi) entrent dans les 10 premiers. Modeste 18ème place pour Jérôme d'Ambrosio (Mahindra).